« à peine paru, déjà contesté par un éminent scientifique »

Publié le 24 Avril 2015

message vers Madame T.Perrin
c/c Mr Vindimian et Mr Chollet

Merci pour l'important travail que vous avez mis en ligne. Cependant apres lecture attentive trois fois depuis hier soir, je tiens pour inexacts le compte-rendu et le commentaire sur mon temoignage et exerce ici le droit de reponse prevu par la Charte de l'Environnement qui depuis 2004 est conjointe avec la Constitution de la Republique Francaise.

Vous ecrivez ce qui suit en votre page 51:

- PARAGRAPHE 1
' Par ailleurs, la mission a été destinataire des réflexions d'un professeur à l'école des
hautes études en sciences sociales qui argue de l'importance de la retenue de Vezins
pour la gestion d'une éventuelle catastrophe nucléaire de type Fukushima à la centrale
de Flamanville. La retenue aurait, selon ce chercheur, un double rôle : fournir de l'eau
douce en quantité pour refroidir le réacteur en cas de défaillance des systèmes de secours
; fournir de l'électricité à la demande pour pallier l'arrêt total des systèmes électriques
de secours de la centrale. La mission a interrogé l'institut de radioprotection et
de sûreté nucléaire (IRSN) sur cette hypothèse. L'IRSN confirme que le retour d'expérience
de Fukushima souligne l'intérêt d'une réserve d'eau ultime et d'une alimentation
de secours à proximité du site nucléaire.'
PARAGRAPHE 2
' La centrale de Flamanville est équipée d'une
réserve d'eau douce située sur la falaise surplombant la centrale. Cette réserve peut
pallier 10 jours de défaillance des systèmes de refroidissement des trois réacteurs.
Ceux-ci vont être équipés de générateurs diesel de secours de 3 MW électrique par réacteur.
L'utilisation de la retenue de la Sélune poserait, outre la distance (20 min de trajet
en hélicoptère pour une capacité de transport très faible) la question de la résilience
du barrage lui-même et du réseau électrique en situation de violent séisme'.

VOTRE PROPOS EST EXACT AU PARAGRAPHE 1 - MERCI

VOTRE PROPOS EST INEXACT AU PARAGRAPHE 2 CAR
A- il y a une reserve d'eau douce a Flamanville permettant de refroidir 'pendant 10 jours en activite normale' alors que mon temoignage concerne une situation d'urgence voire de catastrophe ou les 200.000 metres cubes ne tiendront pas 2 heures;

b- il y a des groupes electogenes DIESEL sur Flamanville mais TOUS LES ACCIDENTS NUCLEAIRES MAJEURS ONT VU LES GENERATEURS ELECTROGENES EN PANNE IMMEDIATE QUE CE SOIT A 3-MILES ISLAND A TCHERNOBYL OU A FUKUSHIMA - CE QUI SIGNIFIE QUE vos propos en 'situation normale' sont INCOHERENTS avec le contexte pour lequel je temoignais aupres de vous = les situations d'urgence ET PAS SEULEMENT EN CAS SE SEISME MAIS AUSSI EN CAS MALVEILLANCE + ATTENTATS + ACCIDENT AERIEN + ERREUR HUMAINE

c- cette inexactitude endort l'attention du lecteur et lui laisse penser que le fameux chercheur anonyme (car je ne suis meme pas dans la liste de vos contacts p.111) fantasme sur la comete et que le secours au nucleaire ne sera pse l fait des barrages de la Selune.

OBJECTION VOTRE HONNEUR
VOUS FAITES ERREUR en re-interpretant mon temoignage dans un contexte sans probleme alors que son objet etait un contexte de dangers effectifs, aussi:
JE PRENDS DATE POUR DEMONTRER DANS UN AVENIR PROCHE l'incoherence de cette 'neutralisation' volontaire dans le rapport officiel d'un aspect majeur du dossier - le risque nucleaire et la complementarite des sources energetiques - qui sera opposable et non escamotable.

PLUS GENERALEMENT ON PEUT REGRETTER QUE VOTRE RAPPORT DONNE UNE BIEN PLUS GRANDE PLACE A LA DIMENSION DE RESTORATION ECOLOGIQUE AU DETRIMENT DES ASPECTS ENERGETIQUES ET HYDRAULIQUES DU DOSSIER

ON PEUT EGALEMENT REGRETTER QU'IL REPRENNE SANS LES VERIFIER DES ARGUMENTS ISSUS DES LABORATOIRES DEJA FINANCES A RAISON DE PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIERS D'EURO DANS LE BUT D'ARGUMENTER LE DEMANTELEMENT DES BARRAGES - IL EST EN PARTICULIER ETONNANT ET DERAISONNABLE DE TROUVER EN VOTRE QUASI DERNIERE PAGE - UNE DES PLUS IMPORTANTES- L'AFFIRMATION SUIVANTE
' En conclusion, aucune solution alternative à l'effacement des barrages de La Roche-quiboit
et de Vezins ne semble crédible pour la restauration des populations de migrateurs
amphihalins. Nous rejoignons ainsi les conclusions de Brown et al. (2013) : sur la Sélune, il
est improbable de parvenir à un scénario ménageant la production d'énergie
hydroélectrique tout en restaurant la continuité écologique.'

LE PROBLEME EST QUE BROWN ET AL. N'ONT JAMAIS ECRIT A PROPOS DE LA SELUNE MAIS POUR LA PROTECTION DES ANGUILLES DU BASSIN DU GANGE ET DES COTES AMERICAINES - UNE FOIS DE PLUS LES SCIENTIFIQUES REMUNERES GRASSEMENT PAR l' AGENCE DE L'EAU depuis 7 ans ECRIVENT N'IMPORTE QUOI ET VOUS LES SUIVEZ DANS LEUR PARTI-PRIS aberrant et couteux
CONTRAIREMENT A VOTRE PROFESSION DE FOI INITIALE.

COMME LE DISAIT GEORGES CLEMENCEAU LORS DE L'AFFAIRE DREYFUS
' nous mourrons tous, depuis que cette affaire est ouverte, des demi-mesures, des reticences, des equivoques, des mensonges et des lachetes ' (in: Philippe ERLANGER, CLEMENCEAU, Bernard Grasset, 1968, p.254)
Depuis les evenements des 7 et 11 Janvier 2015, le gouvernement se montre sensible aux dimensions republicaines des choix de notre pays et si je reconnais bien les efforts de qualite dans votre rapport je dois aussi exprimer en quoi il s'y trouve des limites (mais sans vouloir polemiquer). Vous priant d'agreer mes profonds respects
Kitous Bernhard
laureat du concours general des lycees et colleges (1964)
createur et chef de la section ECOFI, SciencesPo (1993-2013)
PhD et ancien cadre du centre de recherches nucleaires de l' University of California (Berkeley, 1972-1977)
laureat de la FORD FOUNDATION (New York) et de CANADIAN STUDIES (Ottawa)
laureat Honoris causa de l'universite de Bialystok (Pologne); Professeur associe University of SEOUL (Korea)
Membre du mouvement NOUS CITOYENS (Commission Energie), Chercheur EHESS-CEMI
membre du reseau NUCLEUS de l'agence internationale pour l'energie atomique (ONU)

c/c Messieurs John Kaniowsky president des ADB
et Brice Wong, Ingenieurs Sans Frontieres.

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article