Gestion désinvolte des cours d’eau: a-t-on mesuré tous les impacts marins?

Publié le 26 Mai 2015

Gestion désinvolte des cours d’eau: a-t-on mesuré tous les impacts marins?

Publié le 5 décembre 2014

Après 1960, le réflexe du "tout à l’océan" était une pratique désinvolte tellement généralisée qu’elle ne souffrait aucune objection ...

Depuis quelques années, les écologistes vocifèrent mais n’ont engagé aucune prospective corrective : tous les obstacles à l’écoulement seraient "nuisibles" et ils s’en remettent encore et toujours au formidable pouvoir épurateur des océans.

Mais à force de faire subir aux écosystèmes halieutiques beaucoup plus qu’ils ne peuvent supporter…l’effet boomerang pourrait être brutal. Il y aurait déjà quelques indicateurs visuels…mais qui s’en soucie ?

Concernant la mortalité des moules, des coquilles Saint-Jacques et des pétoncles dans le pertuis breton, les spécialistes étudient…

http://aquaculture-aquablog.blogspot.fr/2014/06/mortalite-moules-pertuis-charentais.html

Comme pour les huîtres, nous imaginons qu’il ne devrait pas y avoir plus de réponse(s) officielle(s) pour les moules que pour les abeilles… c’est-à-dire rien de rien !

Nous n’entendons plus parler des « pluies acides » démodées…mais désormais du « réchauffement climatique » : une vraie aubaine sémantique en termes de fourre-tout médiatique.

Pour l’heure, les conchyliculteurs doivent s'adapter aux modifications du milieu prétendument "naturel"…. alors qu’il est très fortement anthropisé.

Mais si les moules du Pertuis breton crèvent encore "sans raison" en 2015 (*), de nombreux producteurs mettront la clé sous la porte...

(*) "crever sans raison en 2015"...ne serait-ce pas un défaut d'étude scientifique?

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article