Publié par bernard trehet à 08:50. Ségolène et les barrages de la Sélune

Publié le 4 Mai 2015

samedi 2 mai 2015

Publié par bernard trehet à 08:50



Sur quel pied va t-elle danser... Un pas en avant, deux pas en arrière? Allez savoir! En tout cas un pas de danse qui semble plus inviter à faire valser les opposants au barrage qu'autre chose. Le rapport des nouvelles études qu'elle a commandées suite á son dernier passage au Mont Saint Michel fait d'abord état du revirement des élus les plus contestataires du Sud Manche, fatigués par près de sept années d'une farouche opposition à l'arasement. Présenté á la préfecture de la Manche lundi 27 avril il indique même que certains d'entre eux penseraient désormais que l'arasement des barrages de Vezins et de La Roche qui boit serait une opportunité á saisir pour le développement économique du Sud Manche. C'est tout de même aller un peu loin! Résultat, Gwénael Huet , député d'Avranches, qui a mis le feu au lac s'est retrouvé bien seul ce lundi après midi pour éteindre l'incendie avec le nouveau conseiller départemental d'Isigny le Buat et son remplaçant qui se sont chargés de représenter leurs électeurs en relevant les insuffisances d'une analyse qui, sous l'apparence de l'impartialité, effectuait surtout la synthèse des résultats avancés par les premières études qu'autre chose.... synthèse qui, tout de même, tentait malicieusement de mettre en évidence les avantages et les inconvénients de l'arasement, du maintien et de la reconstruction.

En fin de compte, ces 200 pages de cette synthèse ne sont pas en faveur du maintien des barrages. Ils seraient insignifiants et non rentables en matière de production d'énergie électrique décarbonnée... 14MW, ça ne couvre que les besoins énergétiques que d'une ville de 10000 habitants. Le coût des vidanges décennales et des réparations reviendrait plus cher que la déconstruction (5M€ seulement) et la renaturation de la vallée qui prendrait 15 années pour que les berges de la Sélune, cimetière á jamais des boues polluées de métaux lourds, retrouvent leur aspect d'antan. 5 millions? On se moque du monde; il faudra multiplier par dix le coût de travaux qui dureront des années. Quant aux inondations, ces barrages n'apportent aucune modération aux grandes crues qui, avant leur construction au début du 20ème siècle, avaient pourtant mis à mal les communes situées en aval, notamment la charmante ville protestante de Montgommery, Ducey, aujourd'hui ville étape de la Baie, dont le maire était présent.

Que répondre au sénateur Jean Bizet, qui en rajoute une couche en rappelant qu'on ne pourra se soustraire à la réglementation européenne laquelle exige la continuité des cours d'eau pour permettre la remontée des poissons migrateurs, anguilles et saumons, sous peine d'être condamnés á payer annuellement à l'Europe des indemnités d'une dizaine de millions d'euros? Ancien président du pays de la Baie du Mont Saint Michel, il pense même qu'il ne faut plus tergiverser et confier au plus vite au pays la renaturation de la vallée pour profiter des promesses financières de l'État. Quant á la redynamisation de l'économie du pays autour de la Sélune, pensée par le cabinet des Maitres du Rêve pour un coût de plus de 12 millions d'euros, elle devra être financée par les collectivités locales. Pour quoi s'inquiéter chers amis?

Évidemment le réalisme de notre "Sage" sénateur fait mouche dans l'assistance d'autant qu'on ne croit pas à la reprise de la concession par un privé, qu'il n'y aura plus de pollution ( les métaux lourds ne pourront plus s' accumuler dans les vases), que la peur d'inondations à répétition relève du fantasme, et que les pêcheurs de saumons reviendront plusieurs semaines dans l'année animer les bistrots du terroir... une recette a même été mise dans le budget lié à l'arasement pour en diminuer le coût. Quant au site de la Mazure, son purgatoire ne durera probablement que quelques années, le temps des travaux, quatre à cinq années au mieux... Une bagatelle face à l'avenir et à l'éternité.

La population, elle aussi, a bien compris l'enjeu. L'enquête publique a révélé un attachement modéré aux barrages... 52% seulement d'observations négatives... Beaucoup de bruit pour rien aurait dit Shakespeare dans une telle situation si on lui avait caché évidemment que l'information avait été largement insuffisante localement et que les pêcheurs de saumon internautes, de France et de Navarre, avaient considéré que, l'eau étant un patrimoine de l'humanité, ils avaient autant le droit de donner leur avis que les habitants de la zone concernée officiellement par cette enquête. Le rapport présenté ne dit pas autre chose.

Dans tout cela, Ségolène Royale risque de se noyer voire de s'intoxiquer avec les métaux lourds et les cyanobactéries qui guettent les baigneurs. Aura t-elle le courage de supprimer tous les emplois du secteur que la mission passe sous silence et d'engager la France dans un Tourbillon financier dont personne n'a réellement approché la profondeur du trou qu'il engendrera dans les caisses de l'État. Aura t-elle le courage d'affronter des écologistes divisés sur cette question ou bien s'en remettra t-elle au missi moscovici socialiste pour négocier avec l'Europe? Nul n'est capable de le dire Peut être tentera t-elle de gagner quelques années encore, le temps que son ami Sarko revienne au pouvoir. Après tout c'est bien lui qui nous a enlysés dans les boues polluées de ces barrages.



Publié par bernard trehet à 08:50

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

  1. Répondre

    oscar hotel5/01/2015

    Araser le barrage; mais avec quel argent puisque les caisses de l'état sont vides !
    C'est donc une utopie et en plus non sens écologique.

  2. Répondre

    Anonyme5/01/2015

    Un rapport pour diviser, décourager, lasser en orientant les conclusions. Ce que Paris veut... Dieu ?
    Vous, les politiques, devez exiger l'engagement de la responsabilité des personnes,nominativement, qui vous conseillent ; administratifs ; "experts indépendants" ; etc.
    Et quand il y aura un drame et des conséquences ingérables, nous citoyens attaquerons en responsabilité personnelle tous ces abrutis parisiens et autres bobo du samedi.

    Bien à vous

  3. Répondre

    bernard trehet5/02/2015

    sur le plan des responsabilités, chacun doit en effet les assumer; on a connu le "responsable mais pas coupable", ce nest plus admissible. C'est pourquoi il est indispensable qu'une étude sérieuse soit faite au sujet des crues.Concernant les capacités financières de l'Etat, il est clair que ce projet est incongru dans la situation actuelle de la France. C'est pourquoi quelques personnes se mettent à espérer d'un repli de Ségolène.

  4. Répondre

    Anonyme5/03/2015

    Le député parle de 50% de chances de garder les barrages.Qu'en pensez vous?

  5. Répondre

    bernard trehet5/03/2015

    Rien.Que l'on soit pour ou contre l'arasement, la question reste de l'ordre du droit et de la sécurité. Nous savons tous que l'État est mis dans l'obligation par l'Europe de supprimer les barrages sous peine d'indemnités. On ne peut se permettre de jouer avec la sécurité des populations or les études laissent beaucoup de flou sur ce point. Les barrages n'auraient aucun impact sur les grandes crues semble t-il; est- ce à dire que depuis le début du 20ème siècle,il n'y a pas eu de grande crue? Les boues polluées seront laissées sur place et recouvertes de terre mail la Selune continuera d'être polluée... L'enquête publique est contestable au regard du droit. En fait il y aura certainement un passage en force. On peut comprendre que les élus locaux veuillent passer á autre chose et penser à l'avenir mais là encore nous devons avoir des engagements de l'État sur les financements. Les collectivités locales auront elles des moyens á la hauteur d'un vrai projet économique et environnemental? Les moyens alloués seront ils spécifiques ou prélevés sur les moyens alloués annuellement aux collectivités du département?

Charger la suite...

Créer un lien

Article plus ancien Accueil

Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

En réunion...!

Je m'abonne

Bernard Tréhet, FAIRE pour sa région


Accès à mon site

Enregistrement France3

Bernard Tréhet

BRECEY, de l'audace et du talent


"Le mot du maire"

Archives du blog

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article

Carpofixe 05/05/2015 22:08

Surprenant de constater qu'un élu s'exprime sur le sujet, sur le blog! On ne va pas s'en plaindre, c'est même très bien. Mais force est de constater que le fond du sujet est mal connu. En effet, je lis dans une réponse de monsieur TREHET (N°5) : "Rien.Que l'on soit pour ou contre l'arasement, la question reste de l'ordre du droit et de la sécurité. Nous savons tous que l'État est mis dans l'obligation par l'Europe de supprimer les barrages sous peine d'indemnités".
Oui, la sécurité doit être prise en compte, ce qui a toujours été le cas jusqu'à présent ca rde tels ouvrages subissent obligatoirement des vérificatifons permanentes, en plus des visites décennales, c'est obligatoire de par le code du travail en matière d'hygienne et sécurité pour toute entreprise et je ne vois pas comment des sites aussi sensibles pourraient y échapper, Et puis, ces installations sont entretenues régulièrement pour leur bon foncttionnement.
Secundo, l'Europe n'a jamaiis obligé la France à arraser des barrages. Elle demande de prendre les mesures nécessaires pour rétablir la continuité écologique et améliorer la qualité de l'eau. Le fait de vouloir arraser nos barrages, n'est que l'interprétation, sur fond politique, de la D.C.E. par l'état français du moment de la décision pour contenter les organisations écologiques....

exos 06/05/2015 20:13

mais bien- sur !! et pourquoi le lac de GERLEDAN n'est pas sur la liste surtout qu'il est vide aujourd'hui ,il faut en profiter!!. Il est sur le canal BREST - NANTES , il n'y a pas de saumons , d'anguilles ... Par contre il y a des bonnets rouges et là ?....; Les politiques sont tous les mêmes la preuve , l'argent et toujours l'argent et je tourne mas veste quant bon me semble sans me soucier si mes citoyens qui m'ont élu sont du même avis que moi. ATTENTION MESSIEURS !!!!