Agir pour la santé publique

Publié le 22 Juin 2015

Agir pour la santé publique

16 juin 2015 (mis à jour le 19 juin 2015)

Share on facebook Share on twitter More Sharing Services Share on email

Ségolène Royal, en déplacement mardi 16 juin au Jardiland de Bonneuil-sur-Marne, a annoncé l’interdiction en libre-service au 1er janvier 2016 de tous les produits phytosanitaires, dont ceux à base de glyphosate. « Ce qui me préoccupe avant tout, c’est la santé publique » a-t-elle déclaré.

Retour au naturel

En visite dans cette grande surface de jardinage, la ministre a insisté sur le fait qu’il fallait revenir à des produits naturels, non nocifs pour la santé et l’environnement. Elle a annoncé qu’un amendement à la loi transition énergétique serait déposé pour interdire la vente en libre-service des produits phytosanitaires dés le 1er janvier 2016. Concrètement, les produits ne pourront plus être vendus sans que les consommateurs ne soient informés des risques encourus. La vente sera désormais accompagnée d’un conseil, comme dans les pharmacies. Par ailleurs, la ministre souhaite encourager cette pratique avant le 1er janvier, par des aides et des incitations financières pour les enseignes qui anticiperaient la réglementation. Le consommateur – citoyen sera ainsi mieux informé et, par effet d’entraînement, plus à même de changer ses habitudes de jardinage.

Un binage est égal à deux arrosages

« À Jardiland, nous mettons en place cette mesure par anticipation en trois phases : la séparation des produits conventionnels et des produits naturels, pour une meilleure identification des produits ; un plan de formation renforcé pour nos vendeurs ; la mise en place d’une « pharmacie des plantes » avec un comptoir pour informer les clients dès lors qu’ils voudraient acheter des produits phytosanitaires. Les clients ont évolué, ils cherchent ce qui est aussi bon pour la nature et surtout, grâce à internet, ils se sont acculturés. Il y a aussi des vieux gestes à réapprendre : un binage est égal à deux arrosages !!! » confie Thierry Sonalier, président du groupe Jardiland.

Le glyphosate, qu’est-ce que c’est ?

C’est un produit que l’on trouve dans la majorité des désherbants, dont le Roundup, utilisé à grande échelle dans le monde. En France, les jardiniers amateurs en consomment 2 000 tonnes par an. Le glyphosate a été classé le 20 mars 2015 comme « cancérigène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer.

http://gouv.us8.list-manage1.com/track/click?u=68b0934f6240b2790ecec9e0c&id=b08d4da7aa&e=172625e9af

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article