Organisation d’un référendum sur les barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit. Le « non » catégorique de Gilbert Badiou et Jacky Bouvet

Publié le 26 Juin 2015

Saint-Hilaire-du-HarcouëtOrganisation d’un référendum sur les barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit. Le « non » catégorique de Gilbert Badiou et Jacky Bouvet

25/06/2015 à 09:48 par patrickfat

0
PartagesFacebookTwitterGoogle +Email

Les communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët et de Saint-Martin-de-Landelles n’organiseront pas le référendum que souhaite le député Guénhaël Huet sur les barrages de Vezains et de la Roche-qui-Boit.

Interrogé sur le sujet par le maire de Chèvreville, Gilbert Daniel, à la fin de la réunion plénière de la Communauté de communes de Saint-Hilaire qui s’est déroulée mercredi soir, Gilbert Badiou a été très clair, c’est « non ».

En premier lieu, Gilbert Badiou doute que ce référendum – proposé par la Ministre de l’environnement Ségolène Royal – « soit légal ». Pour le maire de Saint-Hilaire, « elle a dit çà comme elle aurait dit autre chose, sans y réfléchir. Le député qui était à mes côtés a pris çà au bond et a sauté dessus. Mais çà va faire long feu. Ce n’est pas légal. En dehors de la légalité de ce référendum, quelle question sera posée, quel périmètre sera concerné, qui on interroge ?… La Communauté de communes d’Avranches, c’est aussi Pontorson qui n’a jamais vu le barrage… Et qu’est-ce-qu’on fait de la réponse sachant que le projet dépasse largement le local, comme l’a dit la Ministre. Peut-être faut-il que le référendum soit national ? ».

Jacky Bouvet, conseiller départemental et aussi maire de Saint-Martin-de-Landelles, se dit quant à lui « un peu concerné quand même par le problème » (ndr : pour l’organisation du référendum, le député n’a pour l’heure contacté que les seuls maires du territoire de la Communauté de communes d’Avranches). Pour Jacky Bouvet, « un référendum local paraît toujours attrayant mais qu’est-ce- qu’on pose comme question ? C’est très complexe ». Jacky Bouvet qui rappelle que dans la dernière conversation qu’a eu Ségolène Royal avec les élus du Sud Manche qui l’ont rencontré à Paris, celle-ci avait indiqué qu’à l’échelon national, quand une concession arrive à terme, il est prévu de créer une société d’économie mixte pour gérer l’ouvrage hydroélectrique. Je suis contre et est totalement opposé à ce qu’une collectivité se sustitue à l’Etat pour gérer un tel ouvrage. Je ne suis pas sûr que ce soit économiquement viable et que ce soit la vocation de collectivités comme les nôtres ». Pour Jacky Bouvet, aujourd’hui, c’est « stop, il faut passer à autre chose ».

Et Gilbert Badiou de revenir à la charge à propos de la vidange du lac. « En cas d’arasement des barages, c’est l’Agence de l’eau qui paye puisque c’est dans l’objectif de l’amélioration de la qualité de l’eau. Si on vidange pour seulement vérifier l’état du barrage, l’Agence de l’eau ne mettra pas un sou… Et si on vidange, qu’on constate que le barrage n’est pas solide, qu’est-ce qu’on fait ? On garde un barrage qui ne servira plus à rien et une vallée vide ?.. ».

Gilbert Badiou a également évoqué le cas de la base de loisirs de la Masure. Et de rappeler que dans le cadre des études réalisées ces dernières années, un projet avait été élaboré en cas d’arasement (projet réalisé avec les responsables de la Masure) et que les financements existent encore. « Mais pour combien de temps ? ». Pour Gilbert Badiou, comme pour Jacky Bouvet, « attendre c’est prendre le risque de perdre tous les financements prévus dans le cadre de l’arasement ».

patrickfat

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Carpofixe 26/06/2015 23:28

Que les citoyens du sud manche prennent acte du comportement laborieux de certains de ceux qu'ils ont élus pour défendre leurs intérêts! Quand on voit comment les élus bretons savent gérer et tirer profit de leurs barrages! Quelle honte! Le fric, il n'y a que çà qui compte !!! Puisque l'agence de l'eau a du pognon à foutre par les fenêtres, pourquoi ne pas l'utiliser pour refaire une santé à nos barrages et en faire des cas exemplaires? Mais là, çà marche pas, bizarre non????

Christophe 26/06/2015 22:34

Je suis dégouté de l attitude de ces élus, ils ne font que montrer qu' ils ont été achetés et ils ne sont pas dignes de la confiance de leur électorat !!

Benjamin 26/06/2015 13:02

Honte aux élus

Tintin 26/06/2015 07:10

Les Duponts ont frappés, voilà a quoi ressemble les élus locaux, Ils sont peur de la démocratie participative, c'est pitoyable, j' espère que les électeurs se souviendrons de cela.