De l'énergie à revendre Dans la famille énergies renouvelables, on demande l'hydroélectricité.

Publié le 8 Juillet 2015

Spered Ar Vro Moulins. De l'énergie à revendre 7 juillet 2015 à 07h07 / Marie-Hélène Clam / Moulins. De l'énergie à revendre Dans la famille énergies renouvelables, on demande l'hydroélectricité. Une étude de faisabilité, menée par Lannion Trégor communauté (LTC), a examiné une dizaine de moulins sur le Léguer et le littoral. Outre leur énergie propre, ils pourraient, à terme, alimenter des chargeurs pour véhicules électriques. Partant de l'idée que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, les élus trégorrois cherchent des solutions en matière d'énergies renouvelables. L'une d'elles serait de remettre en route les moulins. « C'est une vieille énergie utilisée depuis belle lurette, note Christian Le Fustec, vice-président en charge de l'énergie à LTC. Aujourd'hui, on est obligé de regarder toutes les possibilités ». Échantillon représentatif Une étude est donc lancée début 2014, en partenariat avec l'Association de mise en valeur de la vallée du Léguer et les bassins-versants. « Le meilleur potentiel sur notre territoire est le Léguer, mais c'est une rivière protégée », poursuit l'élu. Objectif de l'opération financée à 50 % par LTC, 50 % par la Région et l'Ademe : étudier la faisabilité et la rentabilité de l'hydroélectricité. « Sur ce territoire pilote, on a travaillé sur un échantillon de moulins représentatifs, par catégorie. Certains sont en excellent état, d'autres presque en ruines », explique Johan Le Quellenec, responsable du service énergie à l'agglo. Au final, sur la dizaine d'ouvrages pressentis, huit sont budgétisés : six sur le Léguer et deux moulins à marée à Ploumanac'h et à Trégastel. Différents types de turbines sont étudiés en fonction de l'ouvrage, du dénivelé du barrage, de la typologie de la rivière à tel ou tel endroit. Mais tant pis pour l'imaginaire champêtre, pas question de replacer les roues en bois. L'idée de cette nouvelle-ancienne énergie semble lumineuse et a l'avantage de permettre la sauvegarde du patrimoine bâti. Le hic, c'est que ces remises en route iraient à l'encontre de l'idée de continuité écologique, chère au ministère de l'Écologie. Puisque les ouvrages (seuils, barrages) sont considérés comme des obstacles qui empêchent la circulation du poisson et des sédiments. « Mais si on venait à les araser tous, on se priverait d'un potentiel », plaide Christian Le Fustec. Qui voit là une question de bon sens : « Il y a cinquante ans, il y avait du poisson partout et autrement plus d'ouvrages ! ». Optimiser sans gêner la continuité énergétique La tâche ardue semble donc d'optimiser sans gêner la continuité énergétique. D'où beaucoup de contraintes pour les propriétaires : pas de constructions en plus de celles existantes, pas d'agrandissement de passe à poissons, par exemple. Côté investissements, suivant les scénarios envisagés, il faudrait débourser entre 72.000 et 300.000 € afin de produire à terme de petites quantités d'électricité, pour soi et pour la revente. Sur l'échantillon étudié, le plus petit moulin pourrait produire 77 MWh, soit l'équivalent de l'alimentation d'une dizaine de foyers, le plus gros fournirait 40 foyers. Pour les élus, la méthodologie de l'étude qui vient d'être livrée va pouvoir alimenter les réflexions d'autres territoires. « Si cela peut apporter de l'eau à leur moulin pour prendre des décisions », philosophe Christian Le Fustec. Johan Le Quellenec prédit deux ou trois projets fiables parmi les 8 étudiés. « En étant optimiste, une trentaine de moulins seraient même en assez bon état et théoriquement équipables sur le territoire de LTC ». Lesquels pourraient approvisionner en énergie des bornes pour véhicules électriques et pourquoi pas venir en appoint pendant les pics de demandes en hiver, au moment où les besoins sont les plus pressants à l'Ouest. Et où les rivières coulent le plus !

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/bretagne/moulins-de-l-energie-a-revendre-07-07-2015-10695767.php?xtor=EPR-3-[quotidienne]-20150707-[article]&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=e-mail&utm_campaign=newsletter-quotidienne

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article