Les Amis du barrage : un candidat à la reprise de la concession

Publié le 28 Octobre 2015

Les Amis du barrage : un candidat à la reprise de la concession

  • Les Amis du barrage ont remis un dossier à Alain Juppé lors de sa venue en Baie, en fin de semaine dernière. Les autres candidats seront aussi sollicités, y compris lors des Régionales.
    Les Amis du barrage ont remis un dossier à Alain Juppé lors de sa venue en Baie, en fin de semaine dernière. Les autres candidats seront aussi sollicités, y compris lors des Régionales. | 
 

Lors de l'assemblée générale des Amis du Barrage, devant une assistance de plus de 200 personnes à l'espace culturel, jeudi soir, John Kaniowsky, président, a annoncé que la concession serait en voie de reprise. « Le 4 décembre 2014, lors de sa visite, la ministre Ségolène Royal nous avait demandé de trouver un repreneur. Le phénomène d'eutrophisation n'est qu'un problème d'argent. EDF n'était plus repreneur. J'ai transmis le candidat potentiel à Guénhaël Huët qui s'en est occupé. » Le député Les Républicains a complété « J'ai rencontré la société et j'en ai parlé à Ségolène Royal. Il y a quatre jours, un polytechnicien a eu vent de l'affaire et va rencontrer la société. Cet arasement est une aberration. Il faut un vote massif de la population afin d'amener le gouvernement à réviser sa position. » Erick Goupil, maire, s'est dit « satisfait qu'il y ait un repreneur, nous aurons du concret et nous verrons ce que l'État en pense ». Alain Babin a précisé que « lors de la visite subaquatique en 2014, l'organisme agréé a signalé un bon état de l'ouvrage, mais qu'il faudra passer par une vidange décennale ».

Consultations à la foire Saint-Martin

John Kaniowsky a indiqué que « dans le processus d'arasement, les démarches continuent. La vidange a été repoussée au 16 septembre 2016, soit deux ans pour protéger soit disant l'aval. Mais ce qui pose problème ce sont les boues et la pollution accumulées qu'il faudra évacuer. » Michel Gérard, maire de Poilley, s'est montré inquiet sur les risques « d'inondations, de manque d'eau si la réserve n'est plus et de manque d'énergie, alors que la consommation croît toujours plus ». Roger Lebeurier, premier vice-président, a informé que l'opération de nettoyage et de mise en valeur des lacs sera reconduite en mars 2016 « avec, si possible, une plus forte mobilisation. Soixante-cinq participants, c'était déjà bien. »

Lors de la foire Saint-Martin, à Saint-Hilaire-du-Harcouët, une consultation sera organisée. Les résultats seront remis en main propre à Ségolène Royal par Guénhaël Huët. « Nous remercions les commerçants d'avoir accepté les urnes et nous recherchons des bénévoles lors de la Saint-Martin les 7, 8 et 10 novembre. »

À la suite de la démission d'Anne-Marie Pannier, Alain Bazin intègre l'association. Ce dernier a invité « à regrouper le maximum de propriétaires pour faire pression sur l'État. Cela concerne les habitations antérieures à 2009 de tous les riverains, les cabanes de pêcheurs et les habitations de ceux qui éloignés du lac perdraient de leur valeur encas d'arasement. »

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article