Isigny-le-Buat Consultation. 98,89% de voix contre la suppression des barrages

Publié le 3 Décembre 2015

 

Isigny-le-Buat Consultation. 98,89% de voix contre la suppression des barrages

Le référendum local suggéré par Ségolène Royal n'ayant pas pu avoir lieu, les Amis du Barrage ont organisé eux-mêmes une consultation populaire.

01/12/2015 à 17:51 par pascalebrassinne

 

La consultation populaire, effectuée par les Amis du barrage donne un total de 18 515 voix exprimées (96,05%) dont 206 oui (1,11%) et 18 309 non, soit 98,89% des votants opposés à la destruction des barrages de la Sélune. -
La consultation populaire, effectuée par les Amis du barrage donne un total de 18 515 voix exprimées (96,05%) dont 206 oui (1,11%) et 18 309 non, soit 98,89% des votants opposés à la destruction des barrages de la Sélune. -

Le référendum local suggéré par Ségolène Royal n’ayant pas pu avoir lieu, les Amis du Barrage ont organisé eux-mêmes une consultation populaire pour donner à la population de s’exprimer sur la suppression ou la conservation des barrages et des lacs. Une consultation effectuée sur les deniers de l’association « pour un montant total de 1 226,91 € ». Elle a eu lieu du 6 septembre au 11 novembre inclus. Des urnes et des bulletins ont été déposés chez de nombreux commerçants. Des bureaux de vote ont été déployés à la foire Saint-Macé de Saint-James ainsi qu’à la Saint-Martin de Saint-Hilaire.

19 276 participations

19 276 bulletins ont été recueillis, parmi lesquels 761 nuls (3, 95 %). Ce qui dégage un total de18 515 voix exprimées (96,05 %) dont 206 oui (1,11 %) et 18 309 non, soit 98,89 % des votants opposés à la destruction des barrages de la Sélune.

C’est bien évidemment un succès à la fois indéniable et inespéré. Mais, au-delà de ces considérations, on ne pourra s’empêcher de comparer ce résultat à celui de l’enquête publique qui s’était déroulée du 15 septembre au 17 octobre 2014 inclus. On nous avait alors annoncé que sur 4 589 opinions exprimées, 53 % des avis étaient favorables à l’arasement des barrages contre seulement 47 % en faveur de leur maintien. Plusieurs voix, dont les nôtres, s’étaient élevées pour dénoncer le décalage de ce résultat avec les opinions majoritairement exprimées à de nombreuses reprises, que ce soit à l’occasion de réunions publiques ou de manifestations diverses. On aurait pu facilement comprendre et admettre une différence de 10 %. Mais comment expliquer plus de 52 % d’écart en à peine une année ? La réponse tombe sous le sens : les avis validés par la commission d’enquête ont été majoritairement émis par simple idéologie et par des personnes qui ne sont pas concernées par l’avenir de la Sélune et de notre Sud-Manche, et dont ils ignorent, pour la plupart, la situation géographique exacte. Britanniques, Canadiens, Américains et autres amis étrangers se sont exprimés en masse à la demande d’associations dites « écologistes », note le président John Kaniowsky.

Le député Guénhaël Huet remettra à la ministre de l’Ecologie, « en mains propres », ces résultats, dont « les bulletins et toutes les pièces relatives à cette opération seront consignés chez Maître Claude Laurent, huissier de justice à Avranches », précise le président des Amis du Barrage. « Nous n’imaginons pas que le principe de la démocratie participative puisse être renié au point de prendre une décision qui irait à l’encontre de la volonté populaire », conclut-il.

00000 Isigny-le-Buat

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article