Rivières : Ségolène Royal intervient pour les seuils menacés

Publié le 13 Janvier 2016

Rivières : Ségolène Royal intervient pour les seuils menacés

11/01/2016 05:24
 

Nouvel épisode dans le long feuilleton de l'arasement contesté des seuils et autres petits barrages sur la Vienne et la Gartempe : dans une circulaire du 9 décembre, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, demande aux préfets de « ne plus concentrer [leurs] efforts sur ces cas de moulins ou d'ouvrages particuliers où subsistent des difficultés ou des incompréhensions durables. Ces points de blocage ne trouveront de solution qu'au travers de solutions [sic] adaptées, partagées et construites le plus souvent au cas par cas ».
Cette consigne a été accueillie avec soulagement par les défenseurs du seuil de Mazerolles, notamment. Le propriétaire, les élus et une association ferraillent avec les services de l'État depuis des années pour préserver le muret qui forme une petite retenue sur la Vienne (bien visible depuis le pont de la nationale 147) et pourrait servir à la production hydroélectrique ou à la création d'une base de loisirs.
La préfecture s'attachait de son côté à mettre en œuvre la directive sur la continuité écologique ; les seuils étant accusés de bloquer la circulation naturelle des sédiments et de certains poissons.
Ces derniers mois, la pression montait pour réaliser les travaux controversés. Elle vient de chuter brusquement, pour au moins plusieurs mois : une nouvelle étude sur les « blocages et sites conflictuels » a été commandée par le ministère au Conseil général de l'environnement et du développement durable, « afin de faire des propositions pour faciliter le consensus autour de la mise en conformité des seuils et barrages en rivières ».

Sébastien Kerouanton
 

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article