Anti-barrages : la preuve

Publié le 25 Février 2016

Deux-Sèvres - Thouars -

Anti-barrages : la preuve

24/02/2016 05:21

De l'eau au moulin des partisans du maintien des barrages sur le Thouet… Ce coup de pouce vient de façon inespérée sous la forme d'un rapport réalisé à la demande du Sydicat Val de Loire (SVL) du Bocage. Ce rapport hydro-géologique a clairement fait apparaître que le niveau d'eau dans les stations de pompages de Taizé-Ligaine avait considérablement baissé lors de l'expérimentation d'ouverture des barrages, il y a plusieurs mois. « La baisse du niveau du plan d'eau impacte directement la ressource du captage. On observe ce phénomène sur un périmètre limité car la ressource se reconstitue progressivement en aval », assure un spécialiste thouarsais. C'était pas fait exprès, mais ce rapport confirme la thèse défendue par les pêcheurs et les propriétaires des barrages le long du Thouet.

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article

carpofixe 26/02/2016 08:36

Bonjour à tous;
Bah! çà "coule de source" comme on dit! Seulement, il semble que les techniciens, les experts, les anti-barrages et j'en passe, ne pensent pas au fait qu'avant la construction de la majorité des ouvrages sur les cours d'eau comme notre "Sélune", le contexte était complètement différent. Beaucoup moins d'Urbanisation, pas d'agriculture intensive, présence de petites parcelles agricoles bocagères ave fossés, talus, haies, mare. Il n'y avait pas de drainages dans les champs, la consommation d'eau était moindre. Son écoulement vers les fleuves et les océans se faisait par ruissellement. Aujourd'hui c'est tout le contraire et on ne pourra jamais revenir en arrière, même avec la meilleure des volonte, il n'y a plus, dans la plupart des cas, que ces ouvrages pour retenir l'eau un temps soit peu! Alors, comment peut-on s'étonner et crier au secours quand on constate qu'en effaçant des ouvrages hydrauliques, la ressource en eau s'échappe à vitesse "grand V" vers la mer? C'est quand même pas compliqué à comprende!