Mardi soir, Cash Investigation proposait une émission consacrée aux pesticides. Un reportage où plusieurs parlementaires, dont deux de l'Ouest, sont présents à un dîner gênant

Publié le 4 Février 2016

Cash investigation. 2 députés de l'Ouest épinglés pour un dîner gênant

  • Serge Brdy et Hervé Pellois étaient présents lors d'un dîner organisé par une multinationale de l'agrochimie.
    Serge Brdy et Hervé Pellois étaient présents lors d'un dîner organisé par une multinationale de l'agrochimie. | Captures d'écran.

Mardi soir, Cash Investigation proposait une émission consacrée aux pesticides. Un reportage où plusieurs parlementaires, dont deux de l'Ouest, sont présents à un dîner gênant

Mardi soir, sur France 2, l’émission Cash investigation, présentée par Elise Lucet, a réalisé un reportage intitulé « Produits chimiques : nos enfants en danger ». Cette enquête révèle comment les multinationales de l’agrochimie inondent nos régions avec leurs pesticides, au risque de mettre en danger la santé des populations. Parmi les sociétés pointées du doigt, il y a Syngenta, une multinationale de l’agrochimie qui fabrique les pesticides utilisés dans l’agriculture. 

Deux députés de l'Ouest

Au cours de son enquête, Elise Lucet se rend dans un grand restaurant parisien, où le patron de Syngenta, l'un des leaders mondiaux dans les produits phytosanitaires, s'entretient avec des parlementaires. Parmi eux, autour de la table, le député socialiste du Maine-et-Loire, Serge Bardy, et le député SRC du Morbihan, Hervé Pellois, filmés par les caméras de France 2, qui continuent à manger comme si de rien était, alors qu'Elise Lucet tente de faire goûter de l'eau polluée à l'atrazine au responsable de Syngenta. 

 

 

 

Selon les journalistes de l’émission, « leurs produits se retrouvent dans les aliments, dans l’eau du robinet et même dans l’air que l’on respire. Certains sont cancérigènes ou neurotoxiques, d’autres sont des perturbateurs endocriniens particulièrement dangereux pour les enfants. »

Piégés ?

Mais que faisait Hervé Pellois, ancien ingénieur agronome qui prône le bio dans les cantines scolaires, à cette soirée ? « Le dîner auquel j'ai pris part était organisé le 9 juin 2015 par le Club de l'Europe et avait pour thème "Du champ à l'assiette : quels rapports les Français entretiennent-ils à leur alimentation ?". Je travaillais alors sur la mission d'information parlementaire sur les circuits courts et la relocalisation des filières agricoles et alimentaires et je trouvais intéressant de m'y rendre pour confronter mes idées avec des représentants du Ministère, de l'Inra, des sociologues, des universitaires, des représentants de firmes et des agriculteurs », explique le député du Morbihan, qui estime avoir été piégé. 

Au-delà du sujet lui-même, cette séquence illustre la pratique bien connue des lobbys, pratique qui interroge. Car à la question « qui paie l'addition », le silence des parlementaires fut très éloquent

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article