QUI EST AU POUVOIR ??

Publié le 12 Février 2016

12 févr. 16

REMANIEMENT SELECTIF

 

 

10484035_645749315509176_6929718098621375456_n

 QUI EST AU POUVOIR ??

 Il n'aura échappé à personne que, depuis hier jeudi, la France est dotée d'un nouveau Gouvernement de choc. En effet, notre Président F. HOLLANDE, prenant ombrage sur les énormissimes résultats engrangés de par sa politique depuis 4 ans, a décidé de composer une "new team" à la hauteur (enfin) des aspirations de notre pays ...!!!! Toutefois, pour ce qui concerne notre domaine, l'environnement, nous ne devrions pas être trop déçus par la reconduction de Ségolène ROYAL. En effet, elle fait partie des Ministres qui "ont fait le job" souvent assez bien disons-le. Sa loi sur la transition énergétique a été bien amenée et ses actions dans le cadre de la COP 21 sont à relever favorablement. Pour ce qui concerne notre région, elle est la seule des Ministres, toutes tendances confondues, à s'être déplacée pour les barrages sur la Sélune et la seule qui ait accepté de revoir objectivement ce dossier, pourtant décidé en haut lieu par notre Etat "jacobin" parisien. Rendons justice à ceux qui savent suivre un dossier avec cohérence...!

Par contre, était-ce bien utile de nous affubler d'un potentat de 39 unités dans une période aussi difficile que délicate en matière financière ? Nous comprenons fort bien les familles françaises en grande difficulté, avec des moyens plus proches du SMIC que des émoluments protégés à haut niveau, et qui tentent de donner de la voix  sans pouvoir se faire entendre. C'est parait-il, la nouvelle sociale démocratie..! Dans ce cas, que pouvons-nous y faire ? 

Toutefois, nous nous permettons de diffuser ces quelques réflexions, fruit de nos observations que certains jugeront plutôt malsaines. Mais nous n'en aurons cure. Cette "new team", chacun l'aura compris, a une vocation électoraliste, même si le Président, hier soir, sur TF1 et FR2, s'en est immédiatement démarqué. La composition nouvelle, avec les Radicaux de gauche et les ex écologistes d' EELV, est bien là pour rassurer la population, pour faire plaisir à ces tranches politiques gauchisantes, mais parfois malmenées car trop souvent inefficaces dans leurs actes et leurs actions sur le terrain. Comment justifier les entrées d'Emmanuelle COSSE, alors qu'elle n'a eu de cesse de critiquer Le Président et sa politique, ce depuis 4 ans? Comment justifier l'entrée de Jean-Vincent PLACE dont la notion d'écologiste se limite à l'obtention d'un "maroquin" qu'il vient tout juste de toucher comme si pour lui c'était le saint "graal" de l'Arche perdue. Quant à Barbara POMPILI, elle va jouer la doublette avec Ségolène ROYAL et Alain VIDALIES sur le climat. Tout cela est cousu de fil blanc et ne reflète en rien la sincérité qui devrait être au centre de nos état-majors. D'ailleurs, nous notons depuis ce matin les nombreuses observations négatives lancées par David CORMAND, le nouveau secrétaire national EELV, remplaçant Emmanuelle COSSE. Notre avis sur cette question est particulièrement tranché. Ils ne sont pas "écologistes" mais leur présence au gouvernement est un fait "individuel" qui n'aura échappé à personne. C'est à cause de situations comme celles-ci que notre organisation refusera de soutenir une politique durable à la "va vite". L'écologie et le développement durable ne sont pas une marchandise que l'on colporte au gré d'intérêts particuliers, mais plutôt une philosophie "citoyenne" non récupérable politiquement à l'infini. 

Dans le domaine "durable" et "équitable" la France a besoin de se réformer et d'apporter des solutions nouvelles, même si elles sont difficiles, mais pour notre part, la récupération politicienne est le pire des fléaux que nous devons combattre, au même titre que les nombreux lobbies qui se sont installés dans notre société. 

Charles ANTOINE

ECOLOGIE NORMANDE

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article