Barrages de la Sélune : le démantèlement n'est plus d'actualité

Publié le 30 Mars 2016

Barrages de la Sélune : le démantèlement n'est plus d'actualité

Par un arrêté du 3 mars 2016, le préfet de la Manche, Jacques Witkowski, autorise les opérations de vidange et de gestion des sédiments du barrage de Vezins, situé sur la Sélune.

Cet acte intervient alors que la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, rencontrait le 2 mars dernier les ingénieurs et le président de la société Valorem, candidate officielle à la reprise du barrage.

Les associations de défense de l'environnement et notamment l'association des Amis de la Sélune dénoncent une décision politique inverse aux recommandations scientifiques. Elles réclament que soient entrepris les travaux de démantèlement, une promesse du ministère de l'Environnement qui remonte à 2009, mais qui est restée lettre morte. Cette installation devait être déconstruite afin de procéder à la réhabilitation de la continuité écologique du cours d'eau, engagement pris au cours du Grenelle de l'environnement.

En 2014, Ségolène Royal avait toutefois annoncé vouloir étudier des solutions alternatives au projet d'arasement du barrage de Vezins. Malgré les conclusions du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité (CSPNB) favorables à un démantèlement de cette installation, celui-ci ne semble plus d'actualité.

La société Valorem a annoncé une réunion en juin 2016 afin de préciser les contours du projet de reprise du barrage.

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article