selune-nouvelle-reculade-dans-l-effacement-des-barrages/

Publié le 21 Mars 2016

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous un lien qui vous mènera à un très bel article :

http://www.environnement-magazine.fr/article/46827-selune-nouvelle-reculade-dans-l-effacement-des-barrages/

Je vous en souhaite bonne lecture.

Cordialement,

John

Continuité écologique

Sélune : nouvelle reculade dans l'effacement des barrages

le 21/03/2016

 
 
 
 
 

Un arrêté du préfet de la Manche rejette le projet de démantèlement des barrages de la Sélune, promis à la suite du Grenelle de l’environnement.

Sélune : nouvelle reculade dans l'effacement des barrages
La Sélune Fédération Nationale de la Pêche en France- L. Madelon
 

Contrairement au projet présenté en janvier, le préfet de la Manche a signé le 3 mars un arrêté portant autorisation de vidange du barrage de Vezins, mais sans évoquer son démantèlement. « Trop, c’est trop ! Nous allons engager une triple procédure contentieuse au pénal, au civil et au plan administratif, ainsi que devant les juridictions européennes », bondit Jean-Paul Doron, président de l’Union régionale des fédérations de pêche, membre des Amis de la Sélune. Ces derniers demandent un arrêté d’effacement des 2 barrages (Vezins et La Roche qui boit) conformément aux avis de la commission locale de l’eau du Sage (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux) de la Sélune, de la commission d’enquête publique et du Coderst (Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques) de la Manche. Ils demandent également à l'agence de l'eau Seine-Normandie de ne pas financer la vidange des retenues dans ces conditions.

L’arrêté fait suite à une proposition récente de reprise des barrages de la Sélune par la société Valorem. « Ils proposent de capturer les saumons à l’aval et de les remettre à l’amont. Mais les saumons ne trouveront pas de frayères car elles sont ennoyées par le barrage. Les nombreuses études menées sur le sujet montrent toutes que l’arasement est la seule solution pour restaurer la continuité écologique », insiste Christian Allain, vice-président de Manche Nature.
Pour rappel, le Sage de la Sélune prévoyait la suppression de ces barrages en 2013, date de la vidange décennale. Annoncé en 2010 par Chantal Jouanno, alors secrétaire d'État chargée de l'Écologie, l’arasement de ces ouvrages est une des rares mesures phares du Grenelle de l’environnement concernant la continuité écologique.

Sylvie Luneau

 

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article