En Vendée, le barrage de Mervent change de visage

Publié le 20 Juin 2016

 

En Vendée, le barrage de Mervent change de visage

Par la rédaction, le 14 avril 2016
 
En Vendée, le barrage de Mervent change de visage
 
 
 
 
 
 
 
L’Entreprise Charier, spécialisée dans les travaux publics, réalise actuellement des travaux de déconstruction au barrage de Mervent dans le département de la Vendée. Des travaux d’aménagement et de rehaussement de la retenue d’eau, assurés par Demathieu & Bard, prendront ensuite le relai.
 
Le barrage de Mervent est situé au coeur de la forêt de Mervent, à proximité de Fontenay-le-Compte sur le cours de la rivière la Vendée. Construit en 1956, il alimentait une usine hydroélectrique et une usine de production d’eau potable édifiées en même temps que lui. Le besoin de moderniser la filière de traitement d’eau et la nécessité de consolider et rehausser le barrage ont rendu nécessaire la construction de la nouvelle usine de la Balingue, mise en service en 2013.
 
Dans le cadre d’un marché réalisé pour le compte du SIAEP de la Forêt de Mervent, l’Entreprise Charier s’est vue confier la déconstruction de 4 500 m² de bâtiments dont l’ancienne usine de production d’eau potable. Ces travaux, qui se sont déroulés d’octobre à décembre 2015, portaient notamment sur la démolition complète de l’ensemble des bâtiments, réservoirs et autres ouvrages hormis le bâtiment à réactifs partiellement conservé pour le maintien d’un site d’hibernation pour les chauves-souris. Dans ce bâtiment, il a fallu déposer tous les ouvrages de second œuvre et découper les cuves à réactifs.
 
En marge de ces travaux de démolition, l’entreprise a réalisé un batardeau, incluant un ouvrage d’art de dérivation des eaux, mis en place devant le barrage pour créer une zone sèche destinée à faciliter les interventions de génie civil sur le barrage. Cette opération là sera exécutée par Demathieu & Bard pour aménager la retenue d’eau qui sera surélevée et consolidée au moyen de contreforts.
 
Dans une deuxième phase, l’Entreprise Charier a procédé à la déconstruction de l’usine hydraulique en mars dernier. L’opération est toujours en cours et doit s’achever au mois de mai. Les locaux abritant les deux turbines, ainsi que des ouvrages de surveillance et d’auscultation du barrage, ont d’abord été protégés avant d’entamer la démolition. Par la suite, le plancher du bâtiment a été scié pour désolidariser la partie conservée et la partie déconstruite. Toute la partie supérieure du bâtiment, sur une hauteur de 15 mètres et une surface de 1 200 m² d’emprise au sol, est démolie.
 
Les travaux finaux consisteront, une fois la déconstruction de l’usine hydraulique achevée, à réaliser le terrassement au pied du barrage pour permettre à Demathieu & Bard de construire les fondations des contreforts de consolidation du barrage.
 
Coût total des travaux : 870 000€.

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article