Isigny-le-Buat Amis du barrage : mobilisation réaffirmée

Publié le 16 Juin 2016

Isigny-le-Buat Amis du barrage : mobilisation réaffirmée

Les Amis du barrage ont organisé samedi 11 juin un rassemblement au Petit-Bois de Vezins. Un rassemblement " pour soutenir le maintien en activité des ouvrages ".

14/06/2016 à 17:08 par Anne Garnier

704-160612163710043-0015662921067157436359.jpg
Au cours de l’intervention de Guénhaël Huet au Petit-Bois de Vezins.

Les Amis du barrage ont organisé samedi 11 juin un rassemblement au Petit-Bois de Vezins, en réaction à une manifestation annoncée, puis annulée le 31 mai dernier, par des organisations favorables à l’arasement des barrages.

Avant de laisser la parole aux élus, le président, John Kaniowsky, a remercié les nombreux participants venus apporter leur soutien aux barrages. Michel Gérard, maire de Poilley et Denis Laporte, maire de Ducey, ont souligné l’importance de la présence des barrages qui, grâce à leur gestion, ont permis à ces deux communes de ne plus subir d’inondations.

Les deux années durant lesquelles va durer la vidange vont être difficiles pour la Mazure, qui suit cette affaire de très près.

Il faut rester positif, la restructuration de la Mazure est en bonne voie grâce à un accord avec les architectes. Je ne veux pas croire que le barrage ne sera pas rempli après cette vidange », a indiqué Maurice Orvain, président de l’association de la Mazure.

Louis Desloges, ancien conseiller général, a livré son sentiment :

La manifestation des Amis de la Sélune a été décidée en suisse. Nous n’acceptons pas que l’on décide à notre place. Je constate l’absence du maire d’Isigny-le-Buat, du président du Pays et du sénateur, pourtant nous avons besoin de nos élus pour défendre nos barrages. Où sont-ils ? ».

Revenant sur les dernières décisions prises par le préfet, Guénhaël Huet, député, a indiqué :

L’arrêté préfectoral qui ordonne la vidange du barrage, sans perforation, est notre plus belle victoire. Après la visite d’inspection, nous saurons ce qu’il en est et d’ici là, nous aurons peaufiné le dossier. Les directives européennes demandent à assurer la continuité de l’eau, par les moyens nécessaires, mais elles n’obligent en aucun cas à araser les barrages. Je ne céderai jamais sur ce dossier ».
50540 Isigny-le-Buat
Anne Garnier
 
 

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article