Les RESERVES en EAU avec BARRAGES doivent-elles disparaitre ?

Publié le 12 Juin 2016

03 juin 16

INONDATIONS 2016 (SUITE)

DP 001Les RESERVES en EAU avec BARRAGES doivent-elles disparaitre ? 

Nous avons déjà abordé ce sujet majeur des inondations en France, notamment dans le Centre, le Val de Loire, le Nord et l'Est. Mais aujourd'hui, nous tenons à réagir sur ces imprécations.

Depuis hier, jeudi 2 juin, nous relevons que les réservoirs régulateurs du bassin de la Haute Seine pourraient être relevés en altimétrie  afin de mieux protéger l'aval du Bassin de la Seine, notamment PARIS et sa grande banlieue, en très grand danger dès maintenant. Tiens donc...!! Nos dirigeants seraient-ils devenus tout à coup respectueux de la protection des citoyens??

La question se pose avec lucidité. Nous prenons à nouveau exemple sur les barrages de la Sélune (Vézins et La Roche Qui Boit) où des pseudo responsables n'on rien trouvé de mieux que de démolir ces barrages au nom d'une règle européenne plus que contestable et inique. Ces barrages, qu'on le veuille ou non, avec le temps, ont permis de sécuriser les habitations les plus exposées sur les communes de DUCEY, de POILLEY et de PONTAUBAULT. Même si à la base, la construction de ces ouvrages n'avait nullement cet objectif, au fil des années, cela est devenu incontestable. Leur rôle de régulateur de crue existe bien.

Nous ne connaissons pas encore le coût réel de ce cataclysme, il est encore trop tôt puisque la crue est encore ascendante en de nombreux endroits, mais nous pouvons affirmer sans détour que plusieurs milliards d'euros seront nécessaires. Sans oublier toutefois, qu'il y a risque de décés par noyade. Est-il nécessaire d'engager les populations dans ce goulet d'étranglement que personne ne pourrait nier ? Ayant posé ici même le problème dans toute sa dimension, nous répondons d'ores et déjà à ces pseudos architectes démolisseurs que le 21° siècle ne saurait être la crêche de ces donneurs de leçons que l'on pourrait apparenter à des exécuteurs patentés.

J'en appelle une nouvelle fois à nos dirigeants lucides et prévoyants qui, je le crois encore, sont à l'image de ces populations de la Vallée de la Sélune, responsables et respectueux de LEUR vallée. 

Pierre JUHEL

ECOLOGIE NORMANDE

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article