Sud-Manche : les amis des barrages restent très mobilisés

Publié le 13 Juin 2016

Sud-Manche : les amis des barrages restent très mobilisés

La prise de parole de Guenhaël Huet. - Photo Richard

Le 11 juin 2016 à 22:13

Les amis des barrages de Vezins et de La Roche-qui-Boit, dans le sud-Manche, ne font pas relâche. Ils étaient encore nombreux au rendez-vous amical de ce samedi 11 juin 2016.

La défense des barrages de Vezins (Manche) et de La Roche-qui-Boit (Manche) a toujours de fervents partisans. Ils étaient rassemblés samedi 11 juin 2016 au bois de Vezins, près du barrage, pour des échanges et un pique-nique. Lors du rassemblement qui se voulait surtout festif, plusieurs personnalités se sont exprimées.

Des craintes face aux inondations

John Kaniowsky, en l’absence des Amis de la Sélune s’opposant au maintien des barrages, signalait que la vidange sera progressive jusqu’en juillet 2018. A l’issue de celle-ci sera prise une décision. Michel Gérard, maire de Poilley (Manche), au vu des changements climatiques, exprimait son inquiétude quant aux inondations : "Depuis 17 ans, les habitants n’ont pas eu les pieds dans l’eau, preuve si besoin est que les barrages ont eu une incidence sur les crues". Louis Gontier, né à la Cité de Vezins, ne comprend pas les motivations des destructeurs et veut "qu’ils soient conservés en tant que patrimoine architectural et touristique". Sylvie Crochet maire délégué de Vezins, apporte un soutien total au projet de reprise qui a été présenté : "On sent une dynamique tendant vers une évolution positive".

La crainte de l'arasement fait réagir

Bernard Pinel, maire honoraire et ancien conseiller général, invite à "mesurer les conséquences de cet arasement" qui ferait disparaître "un endroit extraordinaire où 4 cantons se sont investis dans le passé". Maurice Orvain, président de la Mazure, veut le remplissage du lac. Louis Desloges déplore l’absence de nombreux élus : "Maire d’Isigny, sénateur, présidents départemental et du pays de la Baie ne sont pas là !" Denis Laporte, maire de Ducey (Manche), fait savoir que "très curieusement, le SAGE a embauché une chargée de mission pour étudier le phénomène des crues". Enfin, pour le député Guénhaël Huet, "nous avons réussi à renverser la tendance ; nous n’avons pas totalement gagné, il faut résister jusqu’au bout en occupant le terrain. Ce combat juste, je suis persuadé qu’on va le gagner".

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article