Les renouvelables ont couvert 26% de la consommation électrique française. Ce résultat est dû à une production d'hydroélectricité "exceptionnelle".

Publié le 9 Septembre 2016

Les renouvelables ont couvert 26% de la consommation électrique française au deuxième trimestre 2016

Au cours du deuxième trimestre, les renouvelables électriques ont couvert 26% de la consommation électrique française, rapporte le Syndicat des énergies renouvelables (SER), ce jeudi 8 septembre. Ce résultat est dû à une production d'hydroélectricité "exceptionnelle". Par ailleurs, "le deuxième trimestre enregistre la plus forte progression de raccordement trimestriel depuis quatre ans, avec 728 mégawatts (MW) raccordés".

Ces chiffres sont tirés du septième Panorama de l'électricité renouvelable qui présente l'état des lieux à fin juin 2016. A noter que le Syndicat annonce que cette publication devient trimestrielle et qu'elle présente maintenant les informations par rapport aux objectifs français à l'horizon 2018 et 2023. Ce panorama est élaboré par RTE, le SER, Enedis et l'Association des distributeurs d'électricité en France (ADEeF).

L'éolien doit sensiblement progresser

A fin juin 2016, la puissance du parc de production d'électricité renouvelable (hydroélectricité, éolien, photovoltaïque et bioénergies) s'élève à 44,8 gigawatts (GW), dont plus de 25,5 GW d'hydraulique et plus de 17 GW d'éolien et de solaire. En un an, cette capacité a progressé de 2.1 GW. Globalement, la puissance installée couvre 87% de l'objectif 2018 entériné par la programmation pluriannuelle des investissements (PPI), explique le document.

Avec 383 mégawatts (MW) supplémentaires raccordés durant le deuxième trimestre, le parc éolien français atteint fin juin 10.847 MW. Le parc installé ne représente que 72% de l'objectif de la PPI pour 2018. "Pour respecter cet objectif, la croissance annuelle du parc devrait atteindre 1.700 MW par an, soit une augmentation de 60% du rythme actuel", explique le SER. La production annuelle de l'éolien s'élève à 23 térawattheures (TWh), en hausse de 27%. Elle couvre 4,9% de la consommation électrique française.

La puissance photovoltaïque installée s'élève à 6.547 MW, en hausse de 168 MW au deuxième trimestre. Les volumes raccordés sur un an (845 MW) "traduisent un ralentissement par rapport à l'année précédente (-10%)", regrette le SER qui déplore "l'absence de régularité des appels d'offres passés". Le parc atteint 64% des objectifs fixés à la filière pour 2018. Quant à la production, elle s'élève à 7,7 TWh, en augmentation de plus de 16% par rapport aux douze mois précédents. Elle couvre 1,6% de la consommation.

Enfin, le parc de la filière bioénergies électriques s'élève à 1.888 MW, en hausse de 158 MW sur trois mois. "Le parc a atteint les objectifs fixés à la filière par la PPI à l'horizon 2018 et représente 78% du scénario 2023 le moins ambitieux", constate le SER. La production annuelle s'élève à 6,4 TWh (en hausse de 11%) et couvre 1,35% de la consommation électrique française. Quant au parc hydraulique, il reste stable à 22.468 MW. En revanche, sa production a progressé de 15,5% sur un an, à 19,2 TWh, et elle a couvert 18% de l'électricité consommée au deuxième trimestre.

Panorama de l'électricité renouvelable" de la page 33 à la 40

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article