Voilà comment nos services publics gèrent une vidange d'un lac de barrage :

Publié le 13 Septembre 2016

 
8 h ·
 
 
Photo de All Fish Fishon.
Photo de All Fish Fishon.
Photo de All Fish Fishon.
Photo de All Fish Fishon.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
All Fish Fishon a ajouté 22 photostrès en colère.

Même si ce n'est pas le but initial de la page, nous nous devons de tous vous informer :

Sites officiels :
- http://www.lacducebron.fr/
- http://spl-cebron.fr/
- http://www.lanouvellerepublique.fr/

Voilà comment nos services publics gèrent une vidange d'un lac de barrage :

le lac du Cébron situé dans le nord Deux-Sèvres (79).

Première vidange réalisée depuis sa création en 1982, primordiale afin de vérifier le bon fonctionnement du barrage...

Il s'agit d'une retenue d'eau ayant pour objectif principal d'alimenter le nord du département en eau potable sans oublier d'autres objectifs secondaires pluri factoriels :
- espace naturel de protection des oiseaux (observations, études...)
- éducation des citoyens à l'écologie (sorties organisées, colonies, randonnées...)
- pêche qui y est bien entendu autorisée mais de façon très réglementée avec notamment interdiction d'amorcer, ou de mettre les pieds dans l'eau afin d'éviter de polluer une eau à destination potable...
- irrigation des champs alentours où l'agriculture intensive se pratique en partie avec bien entendu contrôle des nitrates/pesticides et autres traitements chimiques !! (ironie)
- le club de voile dont je suis sûr que tous les membres font leur possible pour ne pas mettre les pieds dans l'eau !! (ironie)
- etc...

Tous ces règlements, surtout pour les pêcheurs, vont dans le sens de l'eau potable...

Certes l'eau potable est une priorité sur ce site, et la vidange ne pouvait sûrement pas être programmée à une autre époque (afin de remplir rapidement le lac). Mais la façon dont a été réalisé cette vidange, prévue de longue date, est une insulte faite à tous les amoureux de la nature (dont les pêcheurs), à tous les contribuables que nous sommes et surtout à toutes les personnes qui meurent de faim... Les locaux comprendront mieux les arguments !

Comment des technocrates/fonctionnaires/politiciens peuvent-ils gérer un dossier de cette manière ?
- Du point de vu purement économique d'abord : je croyais que l'on devait tous se serrer la ceinture dans une période où la finance publique est au plus mal !?? Combien de tonnes de poissons perdues ? Quand on connaît le prix au kilo du poisson vendu aux AAPPMA et autres lieux privés... Au final ce sera toujours le bon citoyen contribuable (par ses impôts) et le bon pêcheur (par sa carte de pêche) qui payent !!!
- Du point de vu écologique, sur un site qui vous accueille avec un magnifique panneau indiquant "Pôle science et nature", qui réglemente strictement la pêche (en interdisant toute mise à l'eau, amorçage, pieds dans l'eau sous prétexte de risque de pollution...) et qui montre ce spectacle ?
- Du point de vu moral ? Quand tout le monde saît que des millions de personnes meurent de faim....

C'est clair que cet exemple de gestion reflète largement la façon globale dont nous sommes gouvernés... Mais cette fois, c'est plus que visible, et j'espère que tous les bons citoyens qui se déplaceront tout au long de ce spectacle sur les bords du lac, pour admirer le spectacle, seront bien conscients de ce fléau...

Nous plaignons la pauvre équipe de pisciculteurs qui a fait simplement le travail ingrat qu'on lui a demandé de faire... Et d'ailleurs chapeau car ces professionnels du terrain ont fait le maximum pour essayer de limiter la case dans des conditions extrêmes (chaleur, insultes...). N'oublions pas qu'ils avaient reçu une information très tardive de la part des autorités publiques sur les caractéristiques du lac : le jeudi 25/08/2016, j'ai personnellement joint par téléphone un des responsables, qui m'a demandé pendant près de 15min des informations : quelle grandeur de lac ? quels poissons présents ? quelle taille et quantité ? présence de poissons chats ?
La question est de savoir : une réunion a-t-elle été organisé avec cette entreprise et surtout quand ?
Bref, ils ne sont en aucun cas responsables de ce désastre, et doivent être respecter sur le terrain...

Nous ne pensons pas que la fédération de pêche du 79 n'est responsable de ce désastre. Excusez des termes employés, mais elle a "le cul entre deux chaises" : soit elle participe un minimum à la vidange (partage d'informations officielles, nettoyage du site...) et ferme "sa gueule" soit elle l'ouvre sa gueule bien grande en refusant de s'allier à ce massacre mais avec ce second choix elle se met à dos les responsables du lac qui n'hésiteront certainement à fermer la pêche sur ce lac. Et secondairement, elle se mettra à dos encore plus de pêcheurs avec une nette baisse de la vente du nombre de carte de pêche dans les années à venir...

De plus, n'oublions pas l'état du Thouet, rivière située en aval qui est devenue vert fluo, et qui va certainement souffrir... Mais cela est un autre débat...

Bref, espérons juste, comme à chaque fois que cet échec servira de leçon pour les prochaines fois (création d'une pêcherie adaptée en amont et en aval, pêche au filet à l'avance lors d'une période adaptée pour sauver les géniteurs...). Il y a toujours de solutions quand on s'en donne les moyens, en voilà d'ailleurs un bon exemple : http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/…/avant-la-grande-….
De plus nous pensons simplement donc qu'il serait judicieux d'intégrer la Fédération de Pêche du 79 et toutes ses connaissance du milieu halieutique dans la gestion administrative/écologique de ce lac de barrage...

#Manu#

Rédigé par jojo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article