Les lavoirs de Saint-Hilaire, patrimoine méconnu

Publié le 11 Janvier 2017

Les lavoirs de Saint-Hilaire, patrimoine méconnu

Les lavoirs de Saint-Hilaire, patrimoine méconnu

L'un des deux lavoirs du Pont de Mortain

Le

Avant la dernière guerre, ils étaient l'endroit où entendre les derniers potins tout en soignant sa lessive. Les lavoirs de Saint-Hilaire constituent aujourd'hui un patrimoine méconnu.

Sur la commune de Saint-Hilaire, on peut encore en observer huit. Le nombre de lavoirs témoigne de la vitalité de la vie rurale dans le sud-Manche, avant la Seconde Guerre mondiale. Ils sont situés près l'Airon, près des plans d'eau ou sur les bords de la Sélune. 

Nombreux, les lavoirs de Saint-Hilaire étaient divers. Les anciens se souviennent du bateau-lavoir, posé à côté du Pont Rouge, sur le cours de l'Airon. Ce lavoir, installé sur un radeau manoeuvré par un système de poulies et de potences, montait et descendait en fonction du niveau de l'eau. A quelques mètres, une autre installation permettait à la fois aux lavandières de rincer leur linge et aux chevaux de s'abreuver. 

Si certains lavoirs sont encore en excellent état, d'autres tombent en ruine où sont envahis par la végétation, comme celui de Lange. Pour Jacqueline Guinebault, habitante de Saint-Hilaire qui s'est passionnée pour le sujet, "il faudrait les restaurer, car il reste peu de bâtiments datant d'avant la guerre, dans une ville détruite à 90 % par les bombardements alliés en 1944".

Galerie photos

 
 

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article