De Saint-Aignan à Pontivy, six communes de la vallée du Blavet ont participé, ce jeudi, à l'exercice du Plan particulier d'intervention (PPI), prévu en cas de déversement du barrage de Guerlédan et ce, en pleine crue centennale.

Publié le 20 Mars 2017

De Saint-Aignan à Pontivy, six communes de la vallée du Blavet ont participé, ce jeudi, à l'exercice du Plan particulier d'intervention (PPI), prévu en cas de déversement du barrage de Guerlédan et ce, en pleine crue centennale.

9 h 30, à l'école de Saint-Aignan (56). La directrice de l'établissement reçoit l'ordre du préfet d'évacuer, dans le calme, les élèves et le personnel vers un point plus en hauteur. C'est l'alerte de niveau 1, qui concerne tous les établissements recevant du public (ERP) en cas de menace de déversement du barrage de Guerlédan, situé à 1 km en amont. De par sa proximité avec l'édifice, le village accueillait la première étape de l'exercice du Plan particulier d'intervention (PPI) organisé, hier, par la préfecture du Morbihan et EDF, dans six communes de la vallée du Blavet.

Plus tard, vers midi, l'alerte passe au niveau 2 : les sirènes d'EDF retentissent pour alerter le reste de la population à Saint-Aignan, Cléguérec (56), Neulliac (56) et Mûr-de-Bretagne (22). Les systèmes d'alerte des communes plus en aval prennent le relais. À Pontivy (56), les habitants de la rue de la Fontaine sont évacués dès 11 h. À 14 h, deux classes du collège Charles-Langlais sont escortées jusqu'au lycée du Blavet, plus en hauteur. De la même manière, l'usine Lydall, à Melrand (56), est évacuée. « Nous avons également travaillé sur les alertes SMS et téléphoniques au Sourn, et préparé la mise à l'abri des personnes à Cléguérec et Neulliac », précise Mikaël Doré, sous-préfet de Pontivy.

« Un scénario peu probable »

 

L'ensemble des opérations, pilotées depuis le centre de secours de Noyal-Pontivy, ont suivi l'évolution de la situation établie par le groupement EDF du barrage de Guerlédan. Olivier Le Bras, chef de ce groupement, se veut rassurant : « Il n'est pas question de basculement du barrage. Pour que cela arrive, il faudrait que le déversement se situe 1 m au-dessus du barrage. Un niveau de crue millénale improbable ».

 

Le scénario envisagé hier combine une crue centennale et le dysfonctionnement de l'un des deux évacuateurs, avec un risque de déversement par-dessus le barrage ». Une situation possible mais peu probable, estime donc Olivier Le Bras. Certes, en 2013 et 2014, les huit crues ont occasionné un débit de 150 m³/s environ. Mais notre scénario envisage un débit de 270 m³/s. De plus, l'ouvrage est contrôlé tous les 15 jours. Un bilan complet a été validé en 2015, jugeant l'état du barrage satisfaisant ».

En cas de crise, les agents d'EDF se relaient 24 h/24 dans le local de vigie et suivent l'évolution de la crue, en informant leur hiérarchie et la préfecture. Trois niveaux d'alerte sont prévus : « Vigilance renforcée 10 heures avant le déversement, puis préoccupation sérieuse, 6 heures 30 avant. Lorsque l'on atteint le stade de péril imminent on déverse ». Hier, l'exercice s'est cantonné aux phases 1 et 2.

Gendarmes, pompiers...

 

C'est ensuite aux municipalités, aux gendarmes et aux secours d'encadrer l'évacuation de la population. L'exercice, qui s'est terminé vers 15 h 30, s'est révélé satisfaisant selon le sous-préfet : « Les plans communaux de sauvegarde ont bien fonctionné, tout comme les systèmes d'alerte. Mais nous pouvons encore nous améliorer ». Une trentaine de gendarmes et une quarantaine de pompiers ont été mobilisés pour l'exercice, auxquels viennent s'ajouter 80 agents municipaux, à Pontivy. Un nombre d'agents, comme des moyens, qui seraient bien plus importants en cas d'alerte réelle. « Nous pourrions être appuyés par un hélicoptère et la brigade nautique de Quiberon », précise le chef d'escadron Christophe Tomc, commandant de la compagnie de gendarmerie de Pontivy. Un autre exercice grandeur nature devrait avoir lieu dans cinq ans.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/guerledan-la-vallee-s-est-preparee-au-pire-17-03-2017-11437349.php#PoR687GT7WKhTXGw.99

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article