Paimpol. Les saumons du Leff tombent malades et meurent

Publié le 6 Mai 2017

Paimpol. Les saumons du Leff tombent malades et meurent

  • Les présidents des sociétés de pêche de Paimpol et Lanvollon, Xavier Personnic et Jean-Pierre Martin (assis de droite à gauche), lancent l'alerte.
    Les présidents des sociétés de pêche de Paimpol et Lanvollon, Xavier Personnic et Jean-Pierre Martin (assis de droite à gauche), lancent l'alerte. | OF
  • Après les castillons en 2016, c’est au tour des saumons de printemps d’être atteint du syndrome UDN.
    Après les castillons en 2016, c’est au tour des saumons de printemps d’être atteint du syndrome UDN. | of
gauche droite

 

La forte mortalité du saumon inquiète les pêcheurs du Leff qui veulent savoir, coûte que coûte, les causes de ce phénomène qui pourrait être le signe d’un problème sanitaire plus important.

À l’arrivée des saumons de printemps, en février, les membres des sociétés de pêche de Paimpol et Lanvollon sont ravis. Voilà bien longtemps qu’ils n’avaient vu autant de poissons remonter le Leff. Une abondance qui récompense des années d’efforts pour entretenir la rivière.

Capturés vivants

Mais cette joie va être de courte durée. Fin mars, ils constatent, sur le bas-Leff, entre Quemper-Guézennec et Yvias, une forte mortalité des salmonidés. « Ils arrivent sains. Ensuite apparaît une tâche blanche sur le nez puis au niveau de la dorsale et de la caudale, explique Xavier Personnic, président de l’Hameçon paimpolais. Ils développent alors un comportement inhabituel, deviennent comme des morts-vivants et meurent. »

Ces symptômes, les pêcheurs les connaissent, pour l’avoir constaté sur des castillons (saumons qui ont un seul hiver en mer), en juin 2016. « Nous ne nous sommes pas inquiétés outre mesure, mais nous avions quand même prévenu la fédération départementale de pêche et la police de l’eau (Onema) qui, sur notre insistance, a effectué une autopsie sur deux saumons capturés vivants. » Six mois plus tard les résultats tombent. Les saumons meurent de septicémie qui pourrait être liée au syndrome UDN. « Une sorte de lèpre. »

Lire la suite dans notre édition de jeudi.

Ouest France

Rédigé par jojo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article