Marais Poitevin : le soutien financier de l'Etat a permis de redresser une situation extrêmement délicate

Publié le 16 Septembre 2017

Marais Poitevin : le soutien financier de l'Etat a permis de redresser une situation extrêmement délicate

MAJ le 15/09/2017

La commission des finances du Sénat salue le rôle de l'Etat dans la convalescence de la deuxième zone humide française. Elle préconise de revaloriser les soutiens financiers en faveur du maintien des prairies et de la gestion hydraulique.

Le sénateur Bernard Delcros (Union centriste) reconnaît qu'il n'avait pas forcément un a priori très positif sur le programme des interventions territoriales de l'Etat (PITE) sur lequel il a mené une mission de contrôle budgétaire au nom de la commission des finances de la Chambre haute. Fallait-il poursuivre ce programme destiné notamment à financer le plan de lutte contre les algues vertes en Bretagne, le plan chlordécone dans les Antilles et le plan gouvernemental pour le Marais...
 

La suite de cet article est réservée à nos abonnés ou en achat à l'acte

 

Abonnez-vous pour un accès illimité 9? par mois

 

Achetez cet article à l'acte pour 2,50 €

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

 
Mot de passe oublié ?

Rédigé par jojo

Repost 0
Commenter cet article