Manche. Le groupe Vinci condamné à 300 000 € d’amende pour favoritisme

Publié le 15 Mars 2018

Manche. Le groupe Vinci condamné à 300 000 € d’amende pour favoritisme
...
photo c'est le marché public d'arasement des barrages de vezins et de la roche-qui-boit qui est concernée par cette affaire. © ouest-france

C'est le marché public d'arasement des barrages de Vezins et de La Roche-qui-Boit qui est concernée par cette affaire.© Ouest-France

 

Vinci construction a écopé d’une amende de 300 000 €, mercredi 14 mars 2018. Le groupe était accusé d’avoir obtenu des informations sur le chantier des barrages de Vezins et de La Roche-qui-Boit avant même le lancement de l’appel d’offres.

Vinci a été condamné à une amende de 300 000 €, par le tribunal correctionnel de Coutances, mercredi 14 mars 2018. Le groupe constructeur a été reconnu favorisé dans l’attribution du marché public d’arasement des barrages du sud-Manche. Un chantier à 25 millions d’euros qui concerne les barrages de Vezins et de La Roche-qui-Boit.

C’est le préfet de la Manche qui avait saisi le procureur.

Un cadre de Vinci avait sollicité un responsable d’Antea, société qui a lancé l’appel d’offres, en mai 2016, qui était également un ancien du groupe Vinci. Il a obtenu de ce dernier un CD, contenant des informations sur le dossier, le 6 avril 2016 (bien que le bordereau d’envoi ait été daté du 12 juillet), soit un mois avant le lancement de l’appel d’offres. Si certaines informations étaient déjà connues de Vinci et de ces concurrents, ce CD comportait aussi des informations ne figurant pas au dossier, notamment sur le terrassement.

Le tribunal a reconnu le délit de favoritisme et condamné Vinci (300 000 €), le responsable d’Antea (20 000 €), le cadre de Vinci (15 000 €) ainsi que son supérieur (20 000 €).

 

Ouest-France   Ouest-France  

Rédigé par jojo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article