Isigny-le-Buat. Quatre randonnées au départ des Biards longent le lac de Vezins

Publié le 26 Août 2018

Isigny-le-Buat. Quatre randonnées au départ des Biards longent le lac de Vezins

Anne-Marie Hardé, maire des Biards, aimerait étendre les quatre circuits de randonnées pédestres au départ des Biards, balisés en 2016, vers Vezins.

Anne-Marie Hardé, maire des Biards depuis 2014, pointe du doigt le plan des circuits placé devant l’église de la commune.
Anne-Marie Hardé, maire des Biards depuis 2014, pointe du doigt le plan des circuits placé devant l’église de la commune. (©La Gazette de la Manche)

En 2015, un an après avoir été élue maire des Biards, Anne-Marie Hardé fait appel aux citoyens et associations locales pour organiser une journée citoyenne. L’objectif étant, au départ, de valoriser la vallée en nettoyant les chemins de la commune déléguée.

Des chemins très fréquentés

Des habitants m’avaient dit qu’ils trouvaient dommage que des chemins existants ne soient pas utilisés », explique la fonctionnaire à la retraite.

L’initiative rencontre un vif succès. « Il y avait des gens de tout âge ! », s’exclame Anne-Marie Hardé, qui a reconduit l’événement les années suivantes en limitant le nombre de participants à quinze.

Après avoir refait des marches et rénové des petits ponts avec le soutien financier de la communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel – Normandie et de la commune d’Isigny-le-Buat pour acheter du matériel et offrir un repas aux participants en 2015, les volontaires ont balisé quatre circuits de randonnées pédestres en 2016.

Au départ du bourg des Biards, ces boucles de 5, 8, 10 et 16 km font entre 70 et 131 m de dénivelé.

Ces chemins sont très fréquentés. On nous dit régulièrement que le balisage est clair », se réjouit Anne-Marie Hardé. 

Ce travail d’équipe est fédérateur et valorisant. À tel point que quinze personnes continuent d’entretenir « dans une bonne ambiance » ces chemins une journée par an, en mai ou en juin.

 
 

Il y a eu quelques réticences cette année avec la vidange mais on l’a quand même fait. C’est sûr que la vue n’est plus la même mais je pense que l’on continuera même s’il n’y a plus la retenue d’eau. Nous avons d’ailleurs commencé cette année à nettoyer des points d’eau pour que certaines espèces y retrouvent un habitat. »

L’élue envisage, à terme, de rendre les sentiers plus pédagogiques. « Il faudra trouver un autre but à ces chemins. »

Anne-Marie Hardé aimerait aussi étendre les quatre circuits existants vers Vezins. Lac ou pas lac, elle ne lâchera pas. « Ce serait dommage de s’arrêter là. »

 

Flora Gelot

Rédigé par jojo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article