Louis Gontier, communique;

Publié le 12 Mars 2019

 

Louis Gontier, communique;

Bonjour,

Je vous propose d’examiner ou réexaminer les 2 pièces ci-jointes, pour ensuite vous faire votre opinion, en lisant les avis personnels, qui suivent :
A trop jouer avec le feu, ne finit-on pas, par se brûler…!
Monsieur le Maire d’Isigny coincé entre son désir d’arasement « en coulisse » (cela rappelle un certain voyage en catimini, à Paris (Voir pièce jointe)) et l’image de fausse neutralité innocente qu’il entretient (Slogan souvent entendu de sa part : « ce n’est pas moi qui décide, moi j’applique ce qu’on me demande » trop facile !!!!
« Je pouvais signer cette convention sans votre avis » a-t-il dit, à son conseil !
Oui mais il savait qu’en signant seul cette convention, il faisait tomber son masque de neutralité.
En réalité, la manœuvre consistait tout simplement de permettre de faire cette ligne basse tension pour alimenter le chantier de démantèlement du Barrage de Vezins. Cela permettait également de déposer la ligne de production 90.000 volts, pour d’une part CASSER une possible production d’Energie renouvelable INDISPENSABLE de nos jours, tout en détruisant l’outil patrimonial d’Albert CAQUOT de façon à rendre sa destruction irréversible. Comment qualifier de tels comportements ? Je vous laisse trouver le terme approprié !
Enfin, ne perdons pas de vue que l’idée d’impliquer le conseil municipale dans l’anonymat d’un vote collectif, permettait aussi d’éviter de possibles sanctions électives pour les prochaines élections.
Il a essayé, ça n’a pas marché… ! Merci à ceux qui ont eu le courage de redonner du sens à l’intégrité.

Louis Gontier

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
L’image contient peut-être : texte
L’image contient peut-être : texte
 
 

Rédigé par jojo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article