Publié le 23 Mars 2010

Réponse sur la pollution de la baie

 Mesdames Messieurs bonjour,

Savoir anticiper sur l'avenir et ne pas se tromper de combat!

Le poisson migrateur est l'arbre qui cache la forêt!

·         Le combat n'est pas la libre circulation du poisson migrateur mais la pollution dans la Baie;
 je vous rappelle 1993 la catastrophe écologique de la Sélune et dans la Baie (documents à votre disposition)
explications: les barrages ne sont pas responsables de la dégradation de la reproduction du saumon
analysons les chiffres1924 (selon ROULE 1920) 4000 tonnes de saumon par an actuellement moins d'une tonne en 1975

·         depuis 1973 moins de 1600 saumons pris a la ligne

·         la dégradation de l'eau est due aux erreurs provoquées par la demande d'une culture intensive, des remembrements en bordure des cours d'eau, des engrais et produits phytosanitaires ainsi que le déversement du lisier et autres industries etc ????

·         les barrages ne polluent pas mais retiennent les sédiments pollués qui viennent de l' amont

rétablissons une bonne qualité de l'eau
nous protégerons la mer
nous protégerons la faune
nous protégerons les poissons

n'oublions pas que le saumon d'élevage transmet des épidémies telles que : la furonculose, le ver ANISAKIS, les poux de mer, toutes ces parasitoses sont transmissibles aux poissons de mer dont la MORUE poisson en voie de disparition et autres poissons migrateurs
(réf: HUBERT REEVES)
La Sée, le Beuvron, l'Oir n'ont pas de barrage et  les problèmes de reproduction existent !
Souvenez vous du décret de loi sur la réouverture de la pêche au filet dans la Baie (absurde)

Le saumon peut-il être responsable de la dégradation de la couche d'OZONE et entrainer la suppression de deux barrages qui produisent de l'énergie sans CO2 et qui répondent au grenelle de l'environnement.
N'oublions pas non plus que les 90% de l'eau potable pour la population du Sud Manche proviennent  de la retenue des barrages;
ces 20 millions de m3 d'eau seront utiles pour les sécheresses à venir!

Joël

 

Voir les commentaires

Rédigé par joël

Publié dans #Envasement de la baie du Mt St Michel

Repost 0

Publié le 22 Mars 2010

Pou
r le consultez en plus grand, cliquez ICI



Voir les commentaires

Rédigé par Les amis du barrage

Publié dans #Qui sommes nous

Repost 0

Publié le 13 Mars 2010

Communiqué de la société de pêche de SAINT HILAIRE DU HARCOUET-50
   Suite à la réunion du SAGE le samedi 12/12/2009, nous avons constaté que tous les opposants  systématiques  au maintien des barrages avaient été convoqués. Rien n'a changé, Les décisions sont prises en amont,   par ces membres des ONG,  sans tenir compte des besoins ni  de la  réaction, de la population locale, des élus locaux et des pêcheurs .Un seul mot d’ordre :’  application de la loi du grenelle de l’environnement ’ rétablissement de la libre circulation des poissons migrateurs’
  Nous sommes en période de récession et de chômage . Notre Sud MANCHE devient  sinistré .Une fois encore , cette situation va s’accroitre et 800 personnes vont en faire les frais directement ou indirectement, tout cela pour une hypothétique remontée du poisson roi, "LE SAUMON" ! De toute évidence, ces migrateurs seront asphixiés dans les boues  et vases polluées qui vont se déposer sur d’éventuelles frayères en  aval et en amont des barrages, assignant encore plus leur extinction.
  Nous parlons de la reproduction des Saumons,   mais   la pêche du saumon est libre dans la baie du Mont SAINT MICHEL. De ce fait les reproducteurs ne peuvent plus venir frayer sur les seules rivières reproductrices   L’OIR  et la CANCE, à proximité desquels ont été implantées deux déchetteries,  à ISIGNY LE BUAT  et  à  SAINT LAURENT DE CUVE . Pourquoi ne pas fermer cette pêche jusqu’à la prochaine vidange et vérifier une éventuelle  présence  des saumons dans la SELUNE, L’OIR et la  CANCE. Une opération de comptage pourrait également être judicieusement

menée  sur la SELUNE, non loin de la baie, en début de parcours de remontée du saumon afin de

comptabiliser le nombre effectif de poissons effectuant cette migration.
  Nous manquons d'électricité, ces deux ouvrages à « petite production propre »de VEZINS et la ROCHE QUI BOIT  représentent  l'alimentation en énergie non polluante de  5 villes comme SAINT JAMES. Cette énergie est distribuée dans le réseau national et peut permettre en cette période de grand froid  de maintenir  la BRETAGNE sans coupure.
   Si les barrages sont démantelés, l'état ne tiendra pas compte des 20% de l'énergie renouvelable qui devrait entrer dans la loi du grenelle de l'environnement.

   Les pêcheurs du SUD Manche représentent 3500 membres.  Le département de la Manche fait partie de  l’Entente Halieutique du GRAND OUEST,  ce qui permet aux pêcheurs des  70 départements membres  de venir s’ils le désirent pêcher dans ces lacs

   Les barrages VEZINS et LA ROCHE QUI BOIT représentent 200 hectares  d’eau, les deux seuls lacs, véritables joyaux du Sud Manche. Que deviendront les pêcheurs de carnassiers et de poissons blancs ? Où vont-ils assouvir leur passion ? Cette pêche est pratiquée par 90 % des pécheurs  locaux et du  Sud Manche ! Par quoi sera remplacée cette surface d'eau ?

   Les quelques pêcheurs éventuels de saumons verront leur territoire s'agrandir aux dépend des autres- En quelle catégorie sera classée cette zone ?
  QUE VONT DEVENIR LES MILLIERS DE M3 DE BOUE REPOSANT DANS LE LIT DE LA SELUNE ?? 
  Cette boue provient  des erreurs provoquées pour  une demande de   cultures intensives, des remembrements en bordure  des ruisseaux. Nos responsables politiques devraient remédier à ce grave problème  de démolition systématique des haies , des talus, de la disparition de zones humides drainées.  Il faut arrêter tout cela pour revenir à une  meilleure qualité du milieu aquatique, et une meilleure qualité de l'eau. Les barrages ne sont pas la cause ,  en les maintenant toute cette boue n'ira pas dans la baie  « protégée »du MONT ST MICHEL
  Les pêcheurs de poissons dit "blancs" interprètent cette décision de démolition des barrages comme une discrimination, la pêche du saumon est elle ELITISTE ?
  Amis pêcheurs, réagissez vite ! Arrêter de vous faire mener en bateau ! Votre terrain de loisir pêche, détente, va disparaître !Que va devenir " LE PARADIS DES PËCHEURS " 
 
 Le président de l’association de pêche de SAINT HILAIRE DU HARCOUET.  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Président de pêche

Publié dans #la pêche

Repost 0

Publié le 13 Mars 2010

Que penser des dernieres directives européennes ?
Arraser des barrages électriques opérationnels en 5 mn (72h pour le nucléaire, aléatoire pour les éoliennes) et non producteurs de CO2…
Dans le Sud-Manche, nous avons la chance d’en avoir 2 qui remplissent parfaitement leur rôle et qui ont toujours été entretenus et sont vérifiés chaque année par la DRIRE .
L’Etat est prêt à détruire ces barrages (plus POUTES sur l’ALLIER) …à titre d’exemple !
Coùt annoncé pour ceux de la Manche :170 à290 millions d’€ !
Le Conseil Général de la Manche est déjà épinglé par la cour des comptes…il n’y a plus d’argent pour 2 collèges (Le TEILLEUL et JUVIGNY), nos industries débauchent à tout va (CHEREAU, ELECTROPOLI, ALLIORA)…
C’est un caprice de pays riche!!!
Nous n’avons pas de nappe phréatique et donc pas de réserve en eau…
Les barrages jouent tellement bien leur rôle de filtreur d’eau (ils s’envasent en partie à cause des méthodes culturales imposées dans les années 70 : culture du maïs et donc labours des herbages) que l’eau est de bien meilleure qualité à la sortie du 2° barrage .
Un syndicat d’eau y puise 80° de l’eau qu’il revend, et les saumons, heureux de cette eau filtrée, sont plus nombreux sur 19km de la SELUNE que dans la SEE ou le COUESNON qui ne bénéficient pas de bassins décanteurs !!
Sans compter qu’après la couteuse destruction des barrages, il est prévu de recréer un réservoir d’eau potable …pour tenir 48h ! Nul doute qu’en cas de sécheresse, cela sera insuffisant mais l’eau puisée dans le lit de la rivière pourra mettre à mal les frayères et même le processus vital des poissons !
En cas de pluviomêtrie trop imprtante et en l’absence de haies ou de talus, les trombes d’eau feront office de chasse d’eau et pousseront les boues du fond de la vallée sur les frayères et iront renvaser le MONT SAINT MICHEL !!
Donc tout l’écosystème sera perdant :
_les saumons seront plus en danger qu’à présent
_la baie du Mont verra la boue s’amonceller
_les clients des compagnies des eaux paieront 4 x plus l’eau selon les études du Pays de la Baie (inéluctable même si les barrages restent)
_notre pays sera tributaire de l’énergie nucléaire (ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier …)
_nos emplois liés au tourime (700 à 800) s’étioleront et nos merveilleux plans d’eau laisseront la place à un enchevêtrement de ronces,orties, persicaires,fougères ,rumex et saules !
Selon l’étude du SAGE SELUNE(Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau), il faudra 7 ans au minimum pour que les boues s’assèchent et qu’il soit possible d’y accèder !

Je vous souhaite tout le bonheur du monde…

J.MARQUER, présidente des AMIS DU BARRAGE
lesamisdubarrage@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par Jocelyne

Publié dans #Nos arguments

Repost 0

Publié le 13 Mars 2010

ARRASEMENT DE BARRAGES HYDROELECTRIQUES, SOURCE D’ENERGIE DURABLE

5 messages

BOUILLETTES | Basse-Normandie | 25 Fevrier 2010 à 23h54

 

LES DEUX SEULS LACS DU SUD MANCHE APPELES A DISPARAITRE SUITE A UNE INEPTIE :
LA DECISION D’ARRASEMENT DES BARRAGES HYDROELECTRIQUES DE VEZINS ET DE LA ROCHE QUI BOIT-50, PRISE PAR LE MINISTRE DE L’ENVIRON-
NEMENT, AU PRETEXTE QU’ILS FONT OBSTACLE A LA LIBRE CIRCULATION DES POISSONS MIGRATEURS, EN L’OCCURENCE « LE ROI SAUMON » , OBJET D’UNE PECHE DE LUXE ET DE BRACONNAGE DANS LA BAIE DU MONT SAINT MICHEL, OU SE JETTE LE FLEUVE SELUNE.

Je suis très attaché à ces lacs que je pratique depuis ma tendre enfance. J’y accorde un intérêt tout particulier depuis que je travaille et je vis à 250 km de ce lieu. Je suis farouchement contre la décision prise par l’état car il s’agit, de mon point de vue, d’une ineptie ! On veut nous faire « avaler » une couleuvre et voici mes arguments « factuels » :

1°) le saumon n’est que la face cachée de l’iceberg et je suis, avec de nombreuses personnes, convaincu que le véritable intérêt est surtout financier !!!
2°) pour information, les saumons ne sont jamais remontés plus haut que Vezins => il existe des textes datant du 17ième siècle qui le stipule car il existait 5 moulins entre vezins et st hilaire du harcouët, il ne faut pas nous faire croire que la plupart des frayères à saumons sont immergées !!
3°) la rivière a été classée rivière à saumon en 1920, le barrage de la roche qui boit date de 1916 !!! N’est-ce pas incohérent ????
4°) il y a plusieurs années, nous les pêcheurs, nous nous sommes battus pour que le dernier pêcheur professionnel n’ait plus le droit de « barrer » les 2 rivières à saumons que sont la Sée et la Sélune. Nous avions gagné mais, grâce à un vice de procédure dans le procès verbal, la pêche au filet est à nouveau autorisée dans la baie : on parle de 5 à 6 000 saumons attrapés par cette pêche alors que la pêche sportive n’aura comptabilisée que 105 prises sur l’ensemble des 2 cours d’eau en 2009.
5°) les statistiques de l’ONEMA sont là pour nous rappeler à nos « bons souvenirs » par exemple, en 1970, env 4000 saumons étaient attrapés à la ligne mais les barrages étaient déjà là, il me semble !!! Ils ne sont pas responsables de ce que l’on veut bien les accuser !!
6°) la qualité de l’eau, parlons-en, les pro effacement mettent en avant qu’ils sont responsables de la pollution car ils stockent des sédiments et évitent le brassage de l’eau. Il faut remonter « un plus haut » pour comprendre, en effet, l’effacement des talus, l’assèchement des zones humides, le remembrement, la production agricole irraisonnée des années 70 et 80, sont les véritables raisons de cette pollution et sur ces sujets, l’Etat se fait beaucoup plus silencieux, il est tellement facile de s’acharner sur des proies faciles !!!
7°) les barrages, surtout celui de vezins, permettent de canaliser les fortes pluies afin d’éviter les inondations à répétition sur la partie basse notamment Ducey. Ceci est surtout vrai durant 6 mois de septembre à Mars lorsque que le barrage est en position « basse » cad avec 1.5 m de niveau d’eau en moins.
8°) il s’agit d’une réserve d’eau potable importante pour le sud manche car cette dernière ne dispose pas de nappes phréatiques suffisantes pour la consommation humaine locale. De plus, il s’agit d’une ressource de revenu importante pour le syndicat de l’eau. On veut, en compensation, recréer 2 mares à canard en guise de réserve d’eau (elles ne pourraient pas répondre à plus de 2 jours de consommation normale !!!)
9°) les lacs sont des sources de revenus non négligeables pour cette région où l’emploi est encore plus rare que le saumon !!! CHEREAU vient de licencier 114 personnes, araser les barrages, c’est accepter de détruire des emplois déjà menacés. Alors, je mets au défi certains pros effacement d’aller annoncer aux « futurs chômeurs » que leur vie a moins d’intérêt que les pseudos saumons !! De nombreuses activités existent grâce aux barrages, on veut les supprimer grâce à l’arasement des barrages, on parle tout de même de 800 emplois directement ou indirectement concernés !!!
10°) je ne comprends pas la position de nos instances halieutiques qui prennent position sur le sujet, en effet, ne le saviez-vous pas mais la pêche au saumon est une pêche élitiste car nos dirigeants acceptent de défendre haut et fort 100 pêcheurs de saumon contre 3500 pêcheurs de blancs, carnassiers, etc… Je serai, à leur place, j’aurai honte et si j’avais un soupçon d’intelligence, je démissionnerai immédiatement !! Nos représentants doivent nous représenter et non pas prendre position pour une minorité « influente » !!
11°) il faut savoir que les vases contenues dans les 2 lacs contiennent des polluants « lourds » => plombs et cyanures provenant d’une pollution datant de plusieurs années .
Les pros effacement sont pour NE PAS RETRAITER CES VASES et ils acceptent de polluer l’aval de la Sélune, de faire porter un risque non négligeable à la santé de la population locale, encore une contre verse !!! Toutes ces boues et
sédiments vont partir vers la Baie du Mont Saint Michel.
12°) Lors du vote du SAGE SELUNE, les dés étaient jetés.
En effet, dans tous les cas évoqués, l’arasement des barrages était envisagé seule une personne n’a pas voulu voter cette décision !! On demande à des personnes, n’ayant pas les compétences, de voter pour une décision dont ils ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissants. Pour preuve, une enquête publique a été menée par le SAGE SELUNE, seules 4 réponses de la population locale ont été enregistrées !!! Pour preuve, le président de l’APPMA gérant ce lac n’était pas informé de cette enquête publique !!

Bref, la liste est longue et les arguments des pros effacements ne sont pas suffisamment étoffés pour me convaincre. On va dépenser des millions pour faire moins bien qu’actuellement !!
Coût prévisionnel : 260 000 000 d’euros pour détruire une
source d’énergie propre et durable!
20 000 000 d’euros à charge de l’état, le
reste à charge des collectivités locale
via le comité de bassin Seine Normandie!!! NOS FACTURES D’EAU !!!
Pour conclure, je vous invite à lire ceci :

http://www.infocarpe.com/images/documents/69.pdf

Pascal

répondre

Merci !
Votre contribution a bien été prise en compte.

Fermer

Vous répondez à un message dans la conversation "ARRASEMENT DE BARRAGES HYDROELECTRIQUES, SOURCE D’ENERGIE DURABLE"

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nous vous invitons à :

vous connecter   créer un compte

Cela ne prend qu'une minute !

5 messages

christophe | Pays de la Loire | 26 Fevrier 2010 à 08h09

 

je partage ton avis pascal, de plus, la plupart des élus locaux sont conscients de cette ineptie mais ils ne font rien !! Certains ont affiché une profonde détermination contre cette décision avant la rencontre du 10/12/09 mais suite à la rencontre avec Mme JOUANNO, ils se sont tous effacés !!! Comme quoi, cela nous amène à croire que le saumon a plus d’importance que la population locale. Personne ne parle du coût de cette opération, sauf toi Pascal, la population n’est pas informée de ceci et c’est elle qui paiera la différence pour une décision qu’elle n’a pas voulue mais qu’elle subira tant en terme de perte d’emploi, de dépréciation de l’environnement et de dommages financiers. Mme JOUANNO a annoncé qu’il fallait que ce soit un exemple !! Eh bien, quand on a la prétention d’avancer de tels propos, il faut avoir bien étudier le dossier et c’est là qu’il y a une incohérence !! comment s’afficher ECOLO et accepter de polluer toute une vallée avec des boues contenant des produits pouvant être une source de désastre écologique et de risques pour la santé publique !!!

enfin, si j’ai bien compris, il semble qu’il est du ressort des politiques locaux, élus par la population locale afin de les représenter et de défendre leurs intérêts, de porter haut et fort ce dossier, ils doivent tout tenter pour faire revenir l’état sur sa décision et ce par tous les moyens !! Le sud Manche est fortement touché que ce soit par la hausse du chômage, la ligne THT et maintenant, l’arasement des barrages !
l’état a pris une décision remplie de contradictions (la SELUNE partie amont des barrages : remembrement, assèchement des zones humides – partie aval : pêche intensive du saumon dans la baie du mont st michel) et l’exemple le plus flagrant est celui de la sée se jetant dans la baie du mont st michel (fleuve cotier ne comportant pas de barrages), cette dernière a vu chuter le nombre de saumons et une eau polluée également et sans barrages !!!

joel50730 | Basse-Normandie | 26 Fevrier 2010 à 13h52

 

Quand est ce que nos politiques réagirons pour éviter que la mer devienne la plus grande poubelle du monde?
80% de la pollution de la mer vient de la terre; aujourd ‘hui les obstacles qui servent de bac de décantation pour piéger les sediments pollués doivent etre arasés!!!!!
c’est la solution de quelques technocrates pour déplacer la pollution de nos cours d’eau vers la mer!!!!!
mais la solution contre la pollution de nos cours d’eau se trouve en amont et non en aval
Pour mémoire les baies en Bretagne sont le résultat des erreurs des gouvernements successifs
à qui peut-on faire confiance quand les politiques n’agissent pas face à l’idéologie de certains scientifiques?
La baie de Seine est maintenant interdite à la pêche à cause des PCB!!!!!
La baie du Mont st Michel doit- elle ressembler aux baies où tout est interdit (pêche, promenade…..) et où la sécurité de tout être vivant mise en péril ?
Ne peut-on pas étudier les erreurs du passé pour éviter un tel gächis…….
A quoi sert NATURA 2000, ou le SAGE si ce n’est que de faire un constat d’une situation sans apporter de solutions à la pollution pour une bonne qualité des eaux?

john.kaniowsky | Basse-Normandie | 27 Fevrier 2010 à 13h32

 

Comme on dit chez nous, « les barrages ont le dos large » !

Pascal, Chistophe et Joël ont évoqué l’essentiel de ce qui constituerait une catastrophe écologique et économique si la décision stupide et irresponsable d’araser les barrages était maintenue en l’état.

La population locale ne peut pas continuer d’ accepter que des décisions aussi importantes et aussi lourdes de conséquences soient prises par des politiques parisiens et européens qui, à l’évidence et pour le moins, méconnaissent les dossiers.

Pour preuve, s’il en était besoin: la décision d’araser les barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit a été annoncée par Madame JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie et du Développement durable.Cette même Madame JOUANNO, tête de liste de l’UMP pour les élections Régionales en Ile de France promet « dur comme fer » aux Franciliens d’automatiser les lignes 1, 4 et 14. Or, la ligne 14 est automatisée depuis 1998, année de sa mise en service, et les deux autres lignes sont déjà en cours d’automatisation depuis 2005.
De la même manière et avec la même assurance, l’état nous promet que l’effacement des barrages n’aura pas d’effet néfaste sur la qualité de l’eau en aval et que le site sera entièrement dépollué et « réhabilité » pour un coût global estimé entre 170 et 290 millions d’euros. Si on en juge par l’étendue de la fourchette annoncée ( 120 millions! ), on ne peut plus parler d’estimation mais plutôt d’une approximation fantaisite. On nous dit pourtant que ces chiffres sont le résulat d’études très sérieuses. Tout cela pourrait prêter à sourire…
Mais soyons rassurés! L’état ne participera qu’à hauteur de 20 Millions d’euros. Le reste sera à la charge des collectivités locales qui se débrouilleront, comme d’habitude. Elles n’auront d’autre choix que de puiser dans les poches du contribuable qui, comme chacun sait, ne demande qu’à payer.
Comment accorder un quelconque crédit à des déclarations faites par des politiques aussi ignorants des dossiers dont ils ont la charge?
Pourquoi tant d’incohérence? Pourquoi tant de précipitation?
Tout simplement pour satisfaire aux exigences du Grenelle de l’environnement. En d’autres termes, l’état doit satisfaire les écologistes. C’est une pure question de stratégie politique. Des écologistes qui n’en ont que l’appellation. Ce sont des politiques qui se moquent de l’écologie au sens propre et qui pratiquent la démagogie en essayant de faire croire à la « France d’en bas » que leurs actions sont justes et qu’elles visent à protéger la planète. Et comme tout bon citoyen ne peut qu’être d’accord avec ce principe, il votera un peu plus pour les « Verts » et acceptera de payer sans rechigner pour n’importe quel projet farfelu visant à tout interdire et à créer des taxes sous prétexte que « c’est bon pour la planète »!
On dépense actuellement des fortunes colossales pour désensabler la baie du Mont Saint Michel et on se prépare à y déverser des milliers de tonnes de vases et de sédiments pollués avec une forte proportion de métaux lourds.
On nous dit que les barrages polluent alors que la pollution se produit en amont et que la retenue sert de filtre tout en régulant le débit et le niveau des eaux en aval, évitant ainsi aux habitants de Ducey de subir des inondations lors de fortes précipitations associées à un fort coefficient de marée.
Le faux prétexte: le saumon! Pourtant, sa présence n’a jamais été attestée avant la mise en eau des barrages. 1924 pour La Roche-qui-Boit et 1931 pour Vezins.
La vraie raison: faire un exemple et montrer la bonne volonté du gouvernement français à respecter ses engagements pris face au lobby des prétendus « écologistes » de Bruxelles.
Nos élus locaux paraissent bien conscients qu’une catastrophe se prépare et que la majorité d’entre eux redoute. Mais ils semblent avoir déjà baissé les bras. Alors qu’un seul d’entre eux nous invite à « tourner la page » de la même manière et aussi rapidement qu’il a lui-même tourné sa veste, selon son habitude.
Ce dossier n’est pas qu’une affaire entre pêcheurs. Nous sommes tous concernés !
ALORS, REAGISSONS et MOBILISONS-NOUS POUR EMPECHER UNE CATASTROPHE. EN 2013, IL SERA TROP TARD !
JOHN

carole50 | Basse-Normandie | 27 Fevrier 2010 à 18h16

 

Depuis ma plus tendre je passe de formidables parties de pêche sur la lac, entourée des gens qui me sont chers. Je serais pour ma part attristée à l’idée de le voir disparaître et par conséquent de ne plus pouvoir partager ces jolis moments au coeur de la nature.

alice50540 | Basse-Normandie | 10h13

 

Au lendemain de la tempête Xynthia, cette « catastrophe nationale », comme le précise notre premier ministre, espérons que les consciences politiques se réveillent, réagissent.
Une tempête d’une force exemplaire, des milliers de foyers privés de courant (vive les lignes aériennes…), sans oublier les nombreuses crues et inondations, qui ont considérablement alourdi les bilans humain et économique.
D’autre part, comment se fait-il que cette chère « Chantal Jouanno » ait pour projet de se faire construire un cinquième barrage en région parisienne? (émission E=M6 du 06/12/2009 – Paris sous l’eau)
Aurait-elle peur, elle, d’avoir les pieds dans l’eau ???
Ou bien aurait-elle enfin pris connaissance des rôles essentiels que l’on accorde à un barrage : réguler le flux des cours d’eau, disposer d’une source d’eau potable importante (point non négligeable quand le discours officiel est axé sur le manque d’eau…), produire une énergie propre et renouvelable…Sans oublier les arguments plus subjectifs, certes, mais non négligeables pour les locaux : cadre de vie, loisirs, emplois etc.

Evidemment, il est toujours plus aisé d’aller détruire ce qu’il y a ailleurs à « titre d’exemple » !!!
La politique de la plus dévouée des autruches : je ferme les yeux et j’applique ce que m’impose les technocrates européens ; bien entendu, je n’ose pas ouvrir mon bec, de peur d’abîmer mon plumage…

Cassons, arasons, massacrons cette jolie vallée, ce coin de verdure où chante une rivière… le tout dans la précipitation la plus démesurée qui puisse être et sans aucune lucidité.

Triste France…

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par joël

Publié dans #Forum de France Bleue

Repost 0

Publié le 11 Mars 2010

 Monsieur, 

Vous avez souhaité m’interroger sur deux thématiques environnementales et je vous en remercie.

 

La prise en compte de la nature dans toutes ses composantes est un enjeu auquel j’ai toujours été sensible – avant même d’être élu – et pour lequel mon investissement est connu.

 

Comme vous, je suis révolté devant les quantités de déchets qui polluent le milieu marin. On estime ainsi que, sur les 100 millions de tonnes de plastique produites chaque année, près d’un dixième finirait dans l’océan. La récente découverte d’une immense plaque dans l’Atlantique souligne cette problématique.

 

Ce phénomène appelle une évolution des comportements, depuis la moindre production d’emballages jusqu’au recyclage et à la valorisation des déchets que les élus locaux tentent de promouvoir. Plus globalement, chacun se doit d’agir en citoyen responsable. 

 

S’il s’agit là d’un problème mondial, je veux aussi saluer les initiatives locales. Ainsi, dans la commune de Merville-Franceville, la semaine du développement durable est l’occasion de procéder au nettoyage de la plage, notamment en sensibilisant des collégiens. Les plages et la mer sont presque des « outils de travail » pour la Basse-Normandie et je ne peux donc que soutenir de telles actions citoyennes.

 

Au sujet des barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit que vous évoquez dans un message distinct, je réitère mon souhait que la décision ne soit prise qu’après avoir pesé le pour et le contre, et dans la concertation. Conformément à mon engagement, j’ai sollicité le ministère de l’écologie, de l’énergie et du développement durable ; une étude d’impact est donc en cours de réalisation.

 

En espérant avoir répondu à votre attente, je vous prie de croire, Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.

 

Jean-François LE GRAND

Tête de liste de la majorité présidentielle

aux élections régionales 2010 de Basse-Normandie

www.legrand2010.fr

Voir les commentaires

Rédigé par J.F. LEGRAND

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost 0

Publié le 6 Mars 2010

Je publie les réponses qui ont été faites  par Christophe, John et Pascal à Gilles Héluin sur son site 100 % naturels,si vous souhaitez le consulter, cliquez ici

 Article de Christophe

permettez-moi de vous confirmer que nous avons tous un point commun qui est l'amélioration de notre environnement. Ceci doit avoir pour objectif final une meilleure qualité de vie pour l'homme et surtout ceci doit être durable. L'arasement de ces barrages peut en faire partie mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation !! pour ce qui nous concerne, nous sommes dans le 2ième cas : pour des fins politiques et de respects de directives européennes, on "expédie" une décision lourde de conséquences et complètement ambigüe, l'échéance de 2012 étant proche, le gouvernement veut agir vite pour satisfaire l'électorat vert ! Mais cette décision va à l'encontre de ce que je considère être écologiste : on va polluer une vallée par les boues, la qualité de l'eau ne sera pas améliorée, les saumons tant attendues risquent de ne pas remontée au vue de ce qui précède et le pire, c'est que la population va supporter ce cumul d'erreurs à savoir augmentation des impôts, augmentation du coût de l'eau, dépréciation de l'immobilier, perte de leur emploi, ect... la liste est longue ! bref, ceci va à l'inverse de l'objectif. Dépenser autant d'argent pour faire moins bien, je ne vois pas l'intérêt !! surtout en période crise où l'état est endetté à 82 % de son pib c'est à dire 8 % de plus que la grèce qui est à 2 doigts de la faillitte !!!
sacrifiez autant d'argent, brisez autant de vie pour ça, je suis contre !!! il faut réfléchir avant d'agir !! pour informaion, la cle qui a pris la décision d'araser les barrages n'a prposer au vote de ses membres qu'une option, l'enquête publique n'a récolté que 4 voix !! Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a rage, pour ce dossier, on a présenter au vote qu'une option : l'arasement des barrages !! Maintenant que la machine est lancée, les politiques se trouvent confrontés à des dilemmes tels que le risque potentiel de santé publiques dûe aux produits polluants contenues dans les boues, envoyer des milliers de m3 de boues dans une baie que l'on veut désensabler et surtout comment financer cette ineptie !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe

Publié dans #Nos arguments

Repost 0

Publié le 6 Mars 2010

Article de Pascal
Les protagonistes de
cette ineptie "écologique" se retranchent derrière une directive européenne stipulant qu'aucun obstacle ne doit empêcher la libre circulation des poisoons migrateurs, tel le roi saumon, objet d'une pêche de luxe et de braconnage à des fins juteuses, notamment dans la baie du Mont St Michel où se jette le Sélune. Il y a juste à mettre des filets en travers! Après on s'étonne que le cheptel saumon est en baisse, et évidement, c'est la faute des barrages qui sont là depuis presque cent !
Rassurez-vous, quand les lacs seront vidés et les barrages arrasès, le problème sera réglé car les frayères existantes vont disparaitre, colmatées par les boues et sédiments, qui resteront en place dans les ex-lits des lacs! En plus, sachant que la pollution vient de l'amont des barrages (cultures intensives, pesticides, nitrates et j'en passe...) avec les ruissellements de pluies, les saumons qui en ce moment passent des jours heureux
en aval des barrages, dans une eau décantée par ces derniers, vont vite repartir d'où ils viennent à cause de la
pollution qui va être génrée! Autant dire qu'on ne les verra plus du tout, c'est évident!
D'ailleurs le constat est indégnable, actuellement il est pêché et recensé plus de saumons dans la Sélune, en aval de barrages, que dans
la Sée qui se jette également dans la Baie du Mont St Michel, et qui elle, n'a aucun barrage. Le saumon y disparait alors que cette rivière était très réputée pour la présence en nombre du saumon il y a quelques années!
Cherchez l'erreur!!!
On va tout droit vers une Baie de SAINT BRIEUC toute verte (écologie oblige), mais à la seule différence que ce ne sera qu'un espace couvert d'algues vertes puantes et toxiques!

Voir les commentaires

Rédigé par Pascal

Publié dans #Nos arguments

Repost 0

Publié le 6 Mars 2010

 

Article de John:

L'arasement des barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit provoquerait une catastrophe écologique et économique si cette décision stupide et irresponsable était maintenue en l'état.

La population locale ne peut pas continuer d' accepter que des décisions aussi importantes et aussi lourdes de conséquences soient prises par des politiques parisiens et européens qui, à l'évidence et pour le moins, méconnaissent les dossiers.

Pour preuve, s'il en était besoin: la décision d'araser les barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit a été annoncée par Madame JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie et du Développement durable.Cette même Madame JOUANNO, tête de liste de l'UMP pour les élections Régionales en Ile de France promet "dur comme fer" aux Franciliens d'automatiser les lignes 1, 4 et 14. Or, la ligne 14 est automatisée depuis 1998, année de sa mise en service, et les deux autres lignes sont déjà en cours d'automatisation depuis 2005.
De la même manière et avec la même assurance, l'état nous promet que l'effacement des barrages n'aura pas d'effet néfaste sur la qualité de l'eau en aval et que le site sera entièrement dépollué et "réhabilité" pour un coût global estimé entre 170 et 290 millions d'euros. Si on en juge par l'étendue de la fourchette annoncée ( 120 millions! ), on ne peut plus parler d'estimation mais plutôt d'une approximation fantaisite. On nous dit pourtant que ces chiffres sont le résulat d'études très sérieuses. Tout cela pourrait prêter à sourire...
Mais soyons rassurés! L'état ne participera qu'à hauteur de 20 Millions d'euros. Le reste sera à la charge des collectivités locales qui se débrouilleront, comme d'habitude. Elles n'auront d'autre choix que de puiser dans les poches du contribuable qui, comme chacun sait, ne demande qu'à payer.
Comment accorder un quelconque crédit à des déclarations faites par des politiques aussi ignorants des dossiers dont ils ont la charge?
Pourquoi tant d'incohérence? Pourquoi tant de précipitation?
Tout simplement pour satisfaire aux exigences du Grenelle de l'environnement. En d'autres termes, l'état doit satisfaire les écologistes. C'est une pure question de stratégie politique. Des écologistes qui n'en ont que l'appellation. Ce sont des politiques qui se moquent de l'écologie au sens propre et qui pratiquent la démagogie en essayant de faire croire à la "France d'en bas" que leurs actions sont justes et qu'elles visent à protéger la planète.
On dépense actuellement des fortunes colossales pour désensabler la baie du Mont Saint Michel et on se prépare à y déverser des milliers de tonnes de vases et de sédiments pollués avec une forte proportion de métaux lourds.
On nous dit que les barrages polluent alors que la pollution se produit en amont et que la retenue sert de filtre tout en régulant le débit et le niveau des eaux en aval, évitant ainsi aux habitants de Ducey de subir des inondations lors de fortes précipitations associées à un fort coefficient de marée.
Nos élus locaux paraissent bien conscients qu'une catastrophe se prépare et que la majorité d'entre eux redoute. Mais ils semblent avoir déjà baissé les bras. Alors qu'un seul d'entre eux nous invite à "tourner la page" de la même manière et aussi rapidement qu'il a lui-même tourné sa veste, selon son habitude.
Ce dossier n'est pas qu'une affaire entre pêcheurs. Nous sommes tous concernés !
ALORS, REAGISSONS et MOBILISONS-NOUS POUR EMPECHER UNE CATASTROPHE. EN 2013, IL SERA TROP TARD !

Voir les commentaires

Rédigé par John

Publié dans #Nos arguments

Repost 0

Publié le 6 Mars 2010

La destruction des barrages va entrainer une à dix crues annuelle oùtoute la vallée de Ducey sera inondéé, les anciens le disent , c'était le cas avant que les barrages soient construits dans les années 20 , ils n'avait rien pour controler les crues de la sélune ! depuis il y a eu beaucoup de construction dans les zones inondables ! ça on y pense pas , ça n'intérresse pas les ministres dans leurs engagements sur le grenelle de l'environnement !

Voir les commentaires

Rédigé par Les amis du barrage

Publié dans #Nos arguments

Repost 0