Publié le 25 Avril 2010

Arasement des barrages:le comité est à l'ecoute

 

La préfecture de la Manche et quatre services de l'administration ont installé un comité de pilotage pour étudier les conséquences de l'arasement des barrages. Il est composé de Henry-Jasques Dewitte, Jacky Bouvet et Eric Goupil.

Au départ, seul Eric Goupil, maire d'Isigny, a été désigné" mais il faut bien des personnes sur les sites pour aborder les problèmes de l'amont à l'aval", présisent les trois élus. Un groupe de l'agence politique est également formé avec le conseiller général d'Isigny, de Saint-James et des maires des communes bordant le lac, un groupe restreint avec Michel Thoury, président du SAGE (Schéma d'Aménagement de Gestion des Eaux), député et sénateur.

Un groupe de pilotage élargi associe d'autre élus d'Isigny,Saint-Hilaire, des instances associatives et économiques de la Mazure et de l'Ange-Michel.

Ce groupe de pilotage s'est réuni le 1er avril pour aborder divers points et émettre des réflexions."Nous souhaitons que tout soit écrit avant d'être validé, c'est l'activité économique de la région qui est en jeu."

Le groupe est à l'écoute de la population et des associations. Il estime que le parcours des sédiments ne s'arrête pas à Ducey, mais qu'il faut étudier son suivi en Baie du Mont-Saint-Michel."Lors de notre entretien avec Chantal Jouanno nous lui avons posé comme dernière question : avez-vous étudié l'impact de l'arasement des barrages sur la Baie du Mont-Saint-Michel ? Elle est restée sans réponse. Dans les décennies à venir l'eau sera un enjeu fort, les ressources en eau potable ne sont pas si riches que nous croyons.Ou irons-nous chercher l'eau demain si les deux barrages disparaissaient ? Il faudra construire un bassin." Henry-Jacques Dewitte, maire de Ducey, émet une idée"garder le barrage de la Roche-qui-Boit qui peut adopter une échelle à saumon. mais est-ce possible de garder ce barrage..."

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost 0

Publié le 25 Avril 2010

Un appel d'offres pour cinquante et un barrages

 

Le gourvernement va soumettre à un appel d'offres, donc à la concurrence, cinquante et un barrages équipés de centrales hydroélectriques, aujourd'hui gérés par EDF ou GDF Suez. L'appel à canditatures s'échelonnera entre 2010 et 2013. Pour être cohérent, le gouvernement a regroupé ces ouvrages hydrauliques par vallée.Il y aura donc dix concessions.

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost 0

Publié le 24 Avril 2010

Arasement des barrages:

la gouvernance est en place.

 

"Il y a plusieurs niveaux de gouvernance. Celle de l'Etat, c'est une décision du gouvernement, je suis là pour expliquer. Et une gouvernance pilotée par les élus. Trois élus (le maire d' Isigny-le-Buat, le conseiller général de Saint- Hilaire et maire de St-Martin-de-landelles et le conseiller général et maire de Ducey, constituent un comité restreint. Il ont été choisis par les maires, lors d'une réunion qui les réunissait tous. Ils rapportent les travaux au comté de pilotage. Il existe également un comité d'information locale qui se réunit à la Mazure. L'effacement total ou partiel doit être étudié. Il faut aborder le traitement des alluvions. C'est un vrai problème, si on se rappelle de la dernière vidange. Il faut envisager la renaturation... Le deuxième sujet, c'est la reconversion du site qu'il faut envisager comme une       reconversion  industrielle. Actuellement, le tourisme est tourné vers l'exploitation de l'eau. Il faut une étude lourde de reconversion. J'ai obtenu 200 000 euros. Nous allons prochainement examiner le cahier des charges. J'espère signer une espèce de contrat de reconversion pour la fin 2012-2013. Ca peut-être une opportunité pour cette zone. Ce cas se doit d'être exemplaire et le développement durable doit se concrétiser par la création d'emplois".

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost 0

Publié le 14 Avril 2010

Ils ne lâcheront rien, a promis JACKY BOUVET."Les élus locaux et les parlementaires du sud-Manche exigent la rédaction d'un document mettant à plat l'après-barrages avant la datte de la vidange" fixée en 2013.Sans cela, ils s'opposeront, ont-ils prévenu, à toutes opérations entreprises sur les ouvrages hydrauliques.

C'est le sens de la participation de HENRY-JACQUES DEWITTE, conseiller général et maire de Ducey, d'ERICK GOUPIL, maire d'Isigny-le-Buat et de JACKY BOUVET,dans le comité de pilotage installé par le préfet de la Manche après la décision du ministère de l'Environnement d'araser les barrages.

"Notre contribution à la réflexion menée et aux travaux entrepris est essentielle", estime le conseiller général de Saint Hilaire-du-Harcouët."Certaines études metteront peut-être en avant un ou plusieurs points qui remettraient en cause l'arasement", espère-t-il, évoquant des questions de coût financier, d'atteinte à l'environnement et de mise en danger de la population, à l'instar des craintes qui pèsent sur Ducey.

Quelques semaines après leur installation au sein de ce comité, et même si celui-ci n'a pas encore attaqué à proprement parler son tavail puisque le préfet attend les résultats d'une étude d'impact, JACKY BOUVET, ERICK GOUPIL et HENRY-JACQUES DEWITTE se retrouveront le 21 avril au pied du barrage de Vezins pour redire, s'il le fallait encore, leur détermination dans ce combat pour la sauvegarde de leur vallée

 

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost 0

Publié le 7 Avril 2010

 

 

 

PÊCHE DES SALMONIDÉ

1/En Baie du Mont Saint Michel (arrêté DRAM

n°115/2008), au sud du parallèle passant par la

pointe de Carolles :

La pêche est interdite à l'Est de la ligne passant par le bec

d'Andaine et l'extrémité Ouest du rocher de Tombelaine.

La pêche est autorisée du 5 juillet au 31 août inclus, entre le

lever et le coucher du soleil, entre la pointe de Carolles et le

bec d'Andaine, du 5 juillet au 31 août inclus.

La taille de capture doit être comprise entre 50 et 70 cm.

Prise autorisée d'un saumon par jour et par pêcheur.

2/ Pé riodes d'ouverture dans les autres zones :

Soumis annuellement à un arrêté de la préfecture de la

région Haute-Normandie réglementant la pêche des

poissons migrateurs dans la partie maritime des estuaires,

cours d ‘eau et canaux de Haute et Basse-Normandie.

3/ Zones interdites:

 

 

dans l’estuaire de la Sienne dans les limites comprises

entre:

-en amont, la limite de salure des eaux (Pont neuf – vis à vis

château de Montchaton),

-en aval, alignement phare de la pointe d’Agon - château

d’eau / alignement extrémité nord de la digue de Hauteville –

clocher de Hauteville

 

 

dans la baie des Veys entre la limite de salure des eaux

(pont au Douhet, pont aux vaches et pont des Veys) et

l’alignement A (49°22’12’’N-001°10’65’’W) / B (49°21’41’’N-

001°06’90’’W)

 

 

dans l’estuaire de l’Orne entre la limite de salure des eaux

(pont de la Fonderie à Caen et barrage de la Passerelle) et

l’alignement A (49°16’65’’N-000°13’70’’W) / B (49°16’95’’N-

000°13’35’’W

 

Voir les commentaires

Rédigé par joël

Publié dans #la pêche

Repost 0