Demain, on pourra pêcher le brochet et le sandre

Publié le 27 Mai 2014

Demain, on pourra pêcher le brochet et le sandre

Carl GUILLET.

La pêche aux carnassiers ouvre le 1er mai. Une fête pour tous les amateurs de rivière. Mais comment pratique-t-on vraiment ce loisir ?

Vrai ou Faux

La carpe est un carnassier

Faux

Les poissons carnassiers sont ceux qui se nourrissent d'autres poissons : dans le Morbihan, le brochet, le sandre, la perche et le black-bass (espèce de perche). Ils pourront être pêchés jusqu'à fin janvier 2015. Le silure, également carnassier, peut quand à lui l'être tout au long de l'année, car il est jugé nuisible. Pour les attraper, les amateurs utiliseront volontiers des leurres : des appâts imitant la forme des poissons.

Les carnassiers ne se pêchent qu'en eau calme.

Vrai

Ces animaux ne vivent que dans les lacs, les étangs ou les fleuves. Contrairement à la truite, qui préfère les cours d'eau agités. Dans le département, les pêcheurs peuvent profiter de 300 km de canaux. Les endroits les plus courus sont « le Blavet, l'Oust, l'étang au duc de Ploërmel, la Vilaine et le lac de Guerledan » détaille Loïc Lemare, responsable développement à la fédération départementale de pêche. « Mais il y a de petits étangs un peu partout ». À bon entendeur : les abords de végétations, arbres morts, branches basses... sont les plus propices à la prise.

Les gros poissons sont rares.

Faux

« On trouve régulièrement des brochets d'un mètre » note Loïc Lemare. Le plus gros brochet pêché dans le Morbihan, en 2008, atteignait 11,6 kilos pour 1,24 mètre de long. Ce poisson peut même atteindre 1,30 mètre et 15 kilos. Le plus gros sandre morbihanais pesait 10 kiloss pour 1 mètre de long... de quoi faire un festin de sa chair très appréciée. Le silure peut mesurerjusqu'à 2 mètres et peser 80 kg ! « Cela nécessite un matériel très solide » précise Loïc Lemare.

Pêcher le carnassier coûte cher.

Faux

« Ça coûte un peu d'argent » reconnaît Loïc Lemare. Pour moins de 150 €, il est possible d'acquérir une canne de 2,10 mètres, un moulinet, du fil de pêche et quelques leurres.

C'est un loisir de retraités...

Faux

Dans le Morbihan, 20 % des détenteurs d'une carte de pêche ont moins de vingt ans. Un chiffre qui reste stable depuis plusieurs années. « La nouvelle génération de pêcheurs a une façon différente d'appréhender la pêche » remarque Loïc Lemare. « Ils apprécient son côté ludique, avec des leurres qui se perfectionnent sans cesse ».

16 000 cartes de pêches ont été vendues en 2013. Cette année, 50 % l'ont déjà été lors de l'ouverture de la pêche à la truite, début mars. Le chiffre devrait monter à 80 % à partir de demain.

Rédigé par jojo

Publié dans #la pêche

Repost 0
Commenter cet article