la Manche libre Laurent Beauvais

Publié le 14 Juin 2010

Notre article
Barrages du sud-Manche : la Région peut "simplement desserrer l'étau"

Laurent Beauvais n'a pas adopté de position sur le fond, vendredi matin, lors d'une table ronde organisée à son initiative à Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Trois mois après sa réélection à la tête de la région Basse-Normandie, Laurent Beauvais n'a pas oublié la promesse de campagne lancée au pied du lac de Vezins, en février dernier. La tête de liste socialiste s'était alors engagée à prendre à bras le corps le dossier de l'arasement des barrages du sud-Manche. Vendredi 11 juin, entouré de quelques uns de ses vice-présidents, Laurent Beauvais a pris place autour d'une table-ronde où étaient réunis à son invitation les associations de défense, les sociétés de pêche et les élus concernés.
Critiquant « la décision unilatérale et sans concertation du gouvernement », le président du conseil régional a adopté une position plutôt neutre dans ce dossier. « La région est venue vous écouter et jouer un rôle d'intermédiaire avec l'État pour éviter le pire », a-t-il indiqué, excluant cependant toute possibilité pour sa collectivité de remettre en cause la décision prononcée par la secrétaire d'État à l'écologie en novembre 2009. « On peut simplement desserrer l'étau », a-t-il expliqué, annonçant son intention de mettre à l'ordre du jour de l'assemblée plénière du 24 juin « une proposition qui demanderait un délai supplémentaire au ministère ». Pour Laurent Beauvais, « lancer une opération à grande vitesse pour 2013 comme le fait l'État n'est pas possible ». Les conditions nécessaires pour ce type de chantier, à commencer par les études d'impact et les nombreuses questions que posent l'arasement en terme de sécurité, de pollution, d'emploi et d'économie, « ne sont pas réunies » à son sens. « Nous voulons être sûrs que toutes les solutions aient été envisagées et toutes les précautions prises », a-t-il poursuivi, sans pour autant trancher sur le fond du débat.

Rédigé par jojo

Publié dans #Réaction de nos politiciens

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article