le barrage de Vezins peut-il être classé?

Publié le 2 Novembre 2010

Le barrage de Vezins peut-il être classé ? - Ducey

samedi 30 octobre 2010


Sur le fond, les avis convergent : les membres de la réunion étaient tous contre l'arasement programmé des barrages.</P>

Une réunion entre Henri-Jacques Dewitte, maire de Ducey et président de la communauté de communes, l'association de sauvegarde de la vallée de la Sélune, présidée par Yves Sanson, et Michel Coupart, s'est tenue mercredi 27 octobre à Ducey.

Le but ? « Éclaircir nos positions respectives face à la demande de classement du barrage de Vezins faite par Michel Coupart », indique Henri-Jacques Dewitte.

Un patrimoine industriel ?

Considérant que le barrage de Vezins était un ouvrage remarquable, Michel Coupart avait déposé en 2005 un dossier auprès de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) pour demander son classement au patrimoine national.

« Ce barrage est l'aboutissement de toutes les recherches de son architecte, Albert Caquot. C'est un patrimoine industriel qui mérite d'être défendu, qu'il demeure ou non en fonction », explique Michel Coupart. Aujourd'hui, la Drac se dit intéressée, sans pour autant avoir pris de décision. Le barrage de Vezins, dont l'arasement, comme celui de la Roche-qui-Boit, est prévu pour 2013, pourrait-il être seulement mis hors de service et conservé ?

Classé et utile

Henri-Jacques Dewitte est mitigé. « Je ne suis bien sûr pas opposé au classement du barrage de Vezins mais il faut qu'il fonctionne. Un barrage classé mis hors de service reviendrait très cher à la collectivité locale. Sans compter que nous devrions peut-être l'utiliser en cas de grande crue. Faute d'entretien adapté, cela serait dangereux. »

Yves Sanson tient des propos similaires : « Oui à un barrage classé, mais qu'il soit utile ! ». Et de réitérer la position de son association face à l'arasement programmé des barrages : « Que ce soit au niveau de l'énergie renouvelable, des emplois et de la sécurité face aux grandes crues, il n'y a pas une seule raison de les détruire ».

Une chose est sûre : si, comme prévu, le barrage de Vezins est détruit en 2013, le débat sur son classement aura été inutile. La Drac saura-t-elle aller contre la décision de l'État et persuader ce dernier de conserver le barrage ? C'est ce qu'espère Michel Coupart, et, dans la mesure où cet ouvrage continuerait à produire de l'électricité, tous les membres de la réunion.

Le barrage de Vezins peut-il être classé ? - Ducey

samedi 30 octobre 2010


Sur le fond, les avis convergent : les membres de la réunion étaient tous contre l'arasement programmé des barrages.</P>

Une réunion entre Henri-Jacques Dewitte, maire de Ducey et président de la communauté de communes, l'association de sauvegarde de la vallée de la Sélune, présidée par Yves Sanson, et Michel Coupart, s'est tenue mercredi 27 octobre à Ducey.

Le but ? « Éclaircir nos positions respectives face à la demande de classement du barrage de Vezins faite par Michel Coupart », indique Henri-Jacques Dewitte.

Un patrimoine industriel ?

Considérant que le barrage de Vezins était un ouvrage remarquable, Michel Coupart avait déposé en 2005 un dossier auprès de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) pour demander son classement au patrimoine national.

« Ce barrage est l'aboutissement de toutes les recherches de son architecte, Albert Caquot. C'est un patrimoine industriel qui mérite d'être défendu, qu'il demeure ou non en fonction », explique Michel Coupart. Aujourd'hui, la Drac se dit intéressée, sans pour autant avoir pris de décision. Le barrage de Vezins, dont l'arasement, comme celui de la Roche-qui-Boit, est prévu pour 2013, pourrait-il être seulement mis hors de service et conservé ?

Classé et utile

Henri-Jacques Dewitte est mitigé. « Je ne suis bien sûr pas opposé au classement du barrage de Vezins mais il faut qu'il fonctionne. Un barrage classé mis hors de service reviendrait très cher à la collectivité locale. Sans compter que nous devrions peut-être l'utiliser en cas de grande crue. Faute d'entretien adapté, cela serait dangereux. »

Yves Sanson tient des propos similaires : « Oui à un barrage classé, mais qu'il soit utile ! ». Et de réitérer la position de son association face à l'arasement programmé des barrages : « Que ce soit au niveau de l'énergie renouvelable, des emplois et de la sécurité face aux grandes crues, il n'y a pas une seule raison de les détruire ».

Une chose est sûre : si, comme prévu, le barrage de Vezins est détruit en 2013, le débat sur son classement aura été inutile. La Drac saura-t-elle aller contre la décision de l'État et persuader ce dernier de conserver le barrage ? C'est ce qu'espère Michel Coupart, et, dans la mesure où cet ouvrage continuerait à produire de l'électricité, tous les membres de la réunion.

Rédigé par jojo

Publié dans #Nos arguments

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> La configuration n'est peut-être pas la même mais les conséquences sont similaires, sédimentation en amont et impossibilité pour les migrateurs de frayer en amont...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Les saumons ne sont jamais remontés en amont, qu'elles sont les analyses scientifiques sur lesquelles vous vous basez pour écrire une telle ineptie ? <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> De l'info pour de l'intox ? Pourriez vous développez ? Je poste ce film uniquement pour vous montrez à quel point l'arasement d'un barrage peut-être bénéfique d'un point de vue économique, social<br /> et écologique. Vous devriez d'ailleurs diffusez ce film à vos membres pour une plus grandes objectivité... D'ailleurs je n'arrive pas à retrouver mon commentaire, pourriez vous m'envoyer le lien,<br /> nous pourrions débattre sur le blog...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Enfin concernant les pollutions et "la survie des poissons d'eau douce" l'arasement du barrage contibue pleinement à atteindre ces objectifs... Je pourrai vous expliquer pourquoi...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Albert <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br /> Je n’avais pas modéré votre message car je le trouvais  sans intérêt.<br /> <br /> <br /> Je vous renvoie la question à l’envers : quelles sont les possibilités, compte tenu que la mémoire génétique des saumons n’excède pas 5<br /> ans, pour qu’ils se reproduisent en amont, vu que vous n’apportez aucune solution à la qualité de nos cours d’eau.<br /> <br /> <br /> Nos rares détracteurs, dont vous semblez faire partie, se sont efforcés de trouver des preuves de la remontée des saumons au-delà de<br /> l’emplacement actuel du barrage de Vezins. Sans succès.<br /> <br /> <br /> L’ineptie se trouverait de quel côté ?<br /> <br /> <br /> Vous essayez de nous faire croire que tous les obstacles sont la cause de la dégradation de la reproduction  des poissons migrateurs, j’attends vos arguments, autre que de détruire et fabuler sur une hypothétique zone  en<br /> amont ?<br /> <br /> <br /> Economiquement = 800 emplois<br /> <br /> <br /> Sociale : une thérapie  pour les personnes stressées<br /> <br /> <br /> Ecologiquement quand je tire la chasse d’eau, je remercie mon voisin pour recevoir m’a !!!!!!,    <br /> <br /> <br /> Ils n y a pas que les pêcheurs de saumons et autres migrateurs, il y a aussi l’estran, la mer qui n’est pas une déchetterie qui<br /> reçoit  toute la misère des rejets terrestres.<br /> <br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br /> Je n’avais pas modéré votre message car je le trouvais  sans intérêt.<br /> <br /> <br /> Je vous renvoie la question à l’envers : quelles sont les possibilités, compte tenu que la mémoire génétique des saumons n’excède pas 5 ans, pour qu’ils se<br /> reproduisent en amont, vu que vous n’apportez aucune solution à la qualité de nos cours d’eau.<br /> <br /> <br /> Nos rares détracteurs, dont vous semblez faire partie, se sont efforcés de trouver des preuves de la remontée des saumons au-delà de l’emplacement actuel du barrage<br /> de Vezins. Sans succès.<br /> <br /> <br /> L’ineptie se trouverait de quel côté ?<br /> <br /> <br /> Vous essayez de nous faire croire que tous les obstacles sont la cause de la dégradation de la reproduction  des<br /> poissons migrateurs, j’attends vos arguments, autre que de détruire et fabuler sur une hypothétique zone  en amont ?<br /> <br /> <br /> Economiquement = 800 emplois<br /> <br /> <br /> Sociale : une thérapie  pour les personnes stressées<br /> <br /> <br /> Ecologiquement quand je tire la chasse d’eau, je remercie mon voisin pour recevoir m’a !!!!!!,    <br /> <br /> <br /> Ils n y a pas que les pêcheurs de saumons et autres migrateurs, il y a aussi l’estran, la mer qui n’est pas une déchetterie qui reçoit  toute la misère des rejets terrestres.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Ce barrage à le même destin que celui ci et pour les mêmes raisons: http://www.direct8.fr/video/dezrt/, j'attend vos réactions.<br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> bonjour<br /> <br /> <br /> La configuration du barrage qui est passé à la télé n'est pas la même que ceux de<br /> Vezins.<br /> <br /> <br /> les saumons ne sont jamais remontés au delà des seuils considérés comme obstacles<br /> <br /> <br /> aucun intérêt de faire passer de l' intox pour de l'info<br /> <br /> <br /> notre but est de trouver des solutions pour une eau moins polluée pour la survie de nos poissons d'eau douce  et de la mer (les migrateurs<br /> dont les barrages ne sont pas responsables mais la pollution<br /> <br /> <br /> <br />
W
<br /> <br /> A mon avis la DRAC ne se positionnera pas en votre sens. je ne suis pas médium mais la décision a été annoncée par la secrétaire d'Etat. Même si la DRAC a une forte tendance à s'opposer à<br /> l'arasement des ouvrages pour raisons historiques (cela se comprend pour un ouvrage en travers du cours d'eau dans un parc d'un chateau du 18ème siècle, pas pour une monstruosité architecturale<br /> comme VEZINS), le positionnement du Ministère des affaire culturelles (sûrement pas son nom, il change tellement souvent de patronyme) contre celui de l'environnement me paraît sur ce coup, peu<br /> probable. Mais la pugnacité des responsables des bâtiments de France n'est malgré tout plus à démontrer. Mais je n'y crois pas. Leur positionnement serait au moins aussi courageux que l'annonce<br /> de l'arasement par notre judoka préférée !!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre