Publié le 20 Novembre 2021

Décidément, l'affaire de nos Barrages, continue à braver les interdits !

De même qu'on ne commente pas les rendus de justices, les délibérés doivent
restés secrets. Normalement, la violation de ces principes, sont punis par
la LOI !

Ci-dessous, 2 phrases extraites de ce lien :
https://aurelienbamde.com/2019/06/23/jugement-le-secret-du-delibere/

L'article 448 du CPC « les délibérations des juges sont secrètes » et aux
termes de l'article L. 8 du code de justice administrative « le délibéré des
juges est secret ».
En matière pénale, l'article 304 du CPP impose aux jurés de conserver le
secret des délibérations, même après la cessation de leurs fonctions.
Parallèlement à ces dispositions, en application de l'article 6 de
l'ordonnance n° 58-1270 du 27 décembre 1958, les magistrats de l'ordre
judiciaire prêtent également serment de « garder religieusement le secret
des délibérations ».
Les prédictions ci-dessous, parues dans notre Gazette régionale, sont-elles
de nature à respecter la sérénité des juges ???
Barrage de La Roche-qui-Boit. Les opposants à la démolition en passe d'être
déboutés par le tribunal
Inquiétés par le risque d'inondations, Ducey-Les-Chéris et une dizaine de
particuliers réclament l'annulation du permis de démolir le barrage du
Sud-Manche.

La commune de Ducey-Les-Chéris et des riverains du barrage de La
Roche-qui-Boit ont assisté à l'audience du tribunal administratif de Caen.
Ce dernier risque de les débouter de leur demande d'annulation de l'arrêté
préfectoral de démolition partiel de l'ouvrage. (©La Gazette de la Manche)
Lors de l'audience du mercredi 10 novembre 2021, devant le tribunal
administratif de Caen (Calvados), le rapporteur public a préconisé de
rejeter leur recours.
Rédaction La Gazette de la Manche
<https://actu.fr/auteur/redaction-gazettemanche> Publié le 18 Nov. 21 à
5:56

Louis Gontier

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Repost0

Publié le 16 Novembre 2021

Il se murmure que : l'ancien gérant qui exploitait les installations du barrage de Vezins aurait mandaté une entreprise de TP pour enlever les murs de gabions qui se trouvent sur les sites de la ville des Biards et de la Loriette.
Le site face à l'ancien château de la ville des Biards, aujourd’hui détruit, se situe à coté de l'ancien pont Romain et du grand moulin des Biards, il y aurait du avant la dépose des sédiments subir des fouilles archéologiques !!!
 
Les gabions seraient vidés de leurs cailloux, ces derniers serviraient à encaisser les chemins de rando, quand aux sédiments il seraient étalés pour en faire des espaces herborisés. ..... A suivre !
 
Je rappelle que le prestataire qui était en charge de ce chantier concernant le traitement des sédiments a quitté précipitamment les lieux .
 
La vallée de la Sélune à l'endroit de l'ancien lac de Vezins est devenu un lieu de désolation !
 
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Repost0

Publié le 15 Novembre 2021

Objet : TR: Cagnotte pour réserver des bus : audience 10-11-2021 des riverains de la Sélune au Tribunal Administratif de Caen
Bonjour à tous,
Le 10 Novembre prochain, le tribunal administratif de Caen tient audience pour répondre aux requêtes des riverains de la Sélune, au sujet du BARRAGE de la ROCHE Qui BOIT. Pour cela Mme Corinne LEPAGE avocate, aura besoin de la présence des « supporters » que nous sommes, POUR DONNER DU POIDS A SES PLAIDOIERIES.
Vous trouverez ci-dessous le message adressé par le collectif des « Riverains de la Sélune ». Merci de répondre à cette invitation lancée par des jeunes gens honnêtes et constructifs qui se mobilisent depuis 10 ans, pour DEFENDRE NOS INTERÊTS COMMUNS. Ils méritent notre reconnaissance, Répondre présent est le moindre remerciement à faire pour encourager ce dévouement bénévole, moins défaillant qu’une majorité de nos représentants officiels, indemnisés par la collectivité !
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le message des Riverains de la Sélune
CAGNOTTE EN LIGNE : Ensemble commandons DES BUS pour les habitants de Ducey, Poilley, Pontaubault, Saint-Laurent-de-Terregatte, Saint-Quentin... dans le but d'assister à l'audience des riverains de la Sélune qui aura lieu à Caen le 10/11/2021. Ensemble soutenons tous le bassin d’emploi de la Sélune contre le retour des « petites crues ».
Faisons tout pour que le Tribunal Administratif impose à l’État : Peut être une image de texte qui dit ’Ensemble commandons des bus pour monter à a Caen!’
-de protéger tous les biens et les personnes contre les conséquences de la disparition du réservoir de Vezins.
- d’annuler le permis de démolir de la Roche qui Boit qui vient d’ailleurs d’être gelé par le gouvernement.
CAGNOTTE EN LIGNE��https://www.leetchi.com/c/selune...
CAGNOTTE EN LIGNE��https://www.leetchi.com/c/selune
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rappels importants
Il est nécessaire d’être nombreux aux côtés des défenseurs, pour démontrer aux juges, mais aussi, à tous les acteurs des arasements, que la population est, CETTE FOIS, bien décidée à ne pas laisser la VOIE LIBRE AUX MANIPULATIONS. Montrer une réelle volonté de dire « STOP » à CEUX qui ont OUTREPASSES leurs DROITS, à VEZINS. Dire « STOP » à ceux qui ont IGNORES nos avis, nous ont vulgairement MEPRISES , refusant toute écoute, lorsque nous exprimons notre volonté et nos raisons cruciales, pour GARDER ces BARRAGES.
Comment se résoudre à laisser SE REPRODUIRE UNE TELLE IGNOMINIE, à LA ROCHE Qui BOIT, SANS RIEN DIRE !
IL NE FAUT PAS L’OUBLIER, LA DESTRUCTION DU BARRAGE de VEZINS est ILLEGALE !, il est nécessaire que des panneaux soient brandis, pour exiger SA RECONSTRUCTION à L’IDENTIQUE. Deux raisons principales, parmi bien d’autres :
Le conseil d’état, la plus haute autorité administrative, vient de rappeler au Ministère de l’Ecologie que la LOI sur L’EAU de 2006, n’a jamais validé la destruction des ouvrages HYDRAULIQUES pour rendre les Rivières à leur état sauvage. Au-delà du décret de 2019, toute destruction résulte d’une INTERPRETATION ABUSIVE de la LOI etc… En réaction, une précipitation ILLEGALE et dangereuse, rendait IRREVERSIBLE, la destruction du BARRAGE de Vezins. Les lignes Hautes Tensions étaient vite supprimées et les Voutes percées (mais, trop bas pour retenir les sédiments).
L’enquête d’utilité publique officielle déjà entachée d’irrégularités par un faisceau de présomptions, encore aggravées par d’autres documents officiel tel que celui ci-dessous !
Sur un total de 4565 Votes exprimés CONTRE le MAINTIEN des Barrages, une majorité ont été envoyés par vote électronique, de provenances étrangères, voire ETRANGES ? Observez bien !
Ce seul tableau/10 = 2206 votes
Louis Gontier

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Repost0

Publié le 13 Novembre 2021

"Troisième plus important patrimoine du pays, avec des dizaines de milliers d’ouvrages pluriséculaires, le patrimoine molinologique hydraulique, traité comme un vulgaire « obstacle à l’écoulement des eaux », a vu son sort scellé, comme cadeau de départ empoisonné, par un décret d’Édouard Philippe écrit sous la dictée des lobbies écocidaires et sous couvert d’écologie."

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Repost0

Publié le 13 Novembre 2021

Madame la rédactrice en chef, Monsieur le rédacteur en chef,
Dans votre édition du 30 octobre, et sur votre site internet, vous avez publié le compte- rendu de
l’assemblée générale de l’association des amis du barrage qui s’est tenue le jeudi 21 octobre dernier
à ISIGNY LE BUAT.
Au nom de l’association, je vous remercie de bien vouloir publier le communiqué rectificatif suivant.
COMMUNIQUE
Lors de l’assemblée générale du jeudi 21 octobre, j’ai évoqué l’attitude des élus dans le projet
d’arasement des barrages de VEZINS et de LA ROCHE QUI BOIT.
Je tiens à préciser, contrairement à ce qui a été relaté dans vos colonnes, que tous les élus n’ont pas
été
»
résignés ou absents
» dans le combat mené pour conserver les barrages de la Sélune.
Je tiens notamment, au nom de l’association, à rappeler et à saluer l’engagement constant, à nos
côtés, de Guenhael HUET lorsqu’il était député de la circonscription.
Il a en effet été, en concertation avec John KANIOWSKY et les membres de notre association, à
l’initiative de nombreuses interventions en faveur des barrages, et c’est notamment à son invitation
que Mme Ségolène ROYAL, alors ministre de l’écologie, est venue sur place en décembre 2014, et a
décidé de suspendre la procédure d’arasement des barrages, redonnant ainsi espoir à tous leurs
défenseurs.
A partir de juin 2017, le nouveau gouvernement a décidé de poursuivre le projet d’arasement, et le
nouveau député, qui nous avait pourtant assuré de son soutien pendant la campagne électorale,
nous a alors indiqué qu’il ne pouvait aller «
contre un gouvernement qu’il soutenait
».
Ainsi, en juillet 2017, une délégation d’élus nationaux et locaux s’est rendue au ministère de
l’environnement pour demander d’accélérer le démantèlement des barrages
: cette délégation était
composée de parlementaires et d’élus locaux parmi lesquels se trouvaient des maires qui, après avoir
soutenu le combat de notre association, ont fait volte- face sans jamais fournir d’explications.
D’autres élus sont, comme Guenhael HUET, restés fidèles à leur engagement
: c’est notamment le
cas de Henri- Jacques DEWITTE, ancien maire de DUCEY, de son successeur Denis LAPORTE ou de
Michel GERARD, ancien maire de POILLEY.
L’association des amis du barrage tient à rappeler ces éléments factuels et à préciser, ainsi, que tous
les élus ne se sont pas comportés de la même manière dans ce dossier qui nous laisse et nous
laissera longtemps un sentiment de gâchis, d’injustice et d’amertume.
Roger LEBEURRIER
Président des Amis du barrage
 

Voir les commentaires

Rédigé par jojo

Repost0