Réponse : De : ""DDTM 50/SE/MBS (Mission Barrages de la Sélune) emis par BERREE Gilles - DDTM 50/SE/MBS""

Publié le 12 Juin 2014

Message du 12/06/14 15:06
> De : ""DDTM 50/SE/MBS (Mission Barrages de la Sélune) emis par BERREE Gilles - DDTM 50/SE/MBS""
> A : "jb.malle-feburon"
> Copie à :
> Objet : Re: [INTERNET] Les barrages du Sud-Manche
>
> Monsieur,
>
> Vous avez bien voulu participer à la consultation du public organisée
> sur les projets de l'opération d'effacement des barrages de la Sélune.
> Nous vous en remercions.
>
> Je vous informe que vos questionnements, remarques et avis seront pris
> en compte au travers des sujets abordés dans l'étude d'impact de
> l'opération. Cette étude d'impact réglementaire (article R122-2 du code
> de l'environnement) fait partie du dossier de demande d'autorisation
> "loi sur l'eau" (articles L214-1 à L214-6 du code de l'environnement)
> qui sera soumis à enquête publique à partir du mois de septembre 2014.
> Elle est actuellement en cours de reprise pour intégrer et répondre aux
> remarques formulées par l'Autorité environnementale, qui s'est prononcée
> le 23 avril sur le dossier, ainsi qu'à celles émises dans le cadre de la
> participation du public.
>
> D'ores et déjà, la synthèse des remarques formulées lors de cette
> consultation est mise à disposition du public sur le site Internet de la
> préfecture de la Manche.
>
> http://www.manche.gouv.fr/Dossiers/L-effacement-des-barrages-de-la-Selune
>
> Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de ma considération
> distinguée.
>
> --
> Gilles Berrée
> Responsable de la mission Barrages de la Sélune
>
> Direction départementale des territoires et de la mer de la Manche
> Service environnement/Mission Barrages de la Sélune
> 477, bd de la Dollée - BP 60355
> 50015 Saint-Lô cedex
>
> tél. : 02 33 77 52 26
> fax : 02 33 77 52 79
> gilles.berree@manche.gouv.fr
>
>
>
> Le 15/03/2014 00:56, > jb.malle-feburon (par Internet) a écrit :
> > Joël MALLE
> >
> > Village Le Féburon
> > Le 14 Mars 2014
> >
> > 50730 St Martin de Landelles
> >
> > Madame la Préfète,
> >
> > A la veille de l’arasement des barrages du Sud-Manche, Vezins et la
> > Roche-qui-Boit, il reste encore beaucoup de problème à résoudre Mme la
> > Préfète !!!
> >
> > - Qu’allez vous faire des vingt tonnes de poissons, carpes, brochets,
> > sandres, anguilles, perches, silures, brèmes, gardons etc…qui ont
> > autant de valeur pour nous que le roi saumon (qui lui est victime d’une
> > pollution à bien des égards)?
> >
> > J’en profite pour vous rappeler que l’anguille est un poisson migrateur
> > et qu’en 1970, elles ont été jugées nuisibles , M. le Préfet ordonna
> > même la pêche électrique !!!
> >
> > - Qu’avez-vous prévu pour diminuer les 80% de pollution marine qui
> > viennent des rejets terrestres (agriculture, industrie, station
> > d’épuration non conformes)? Tous ces M3 de sédiments pollués viendront
> > se jeter dans la baie du Mont Saint Michel et détruiront une
> > biodiversité (souvenez-vous de 1993)
> >
> > - Quels sont les aménagements prévus contre les inondations, la sécurité
> > et les biens des habitants, pour remplacer les barrages qui servent à
> > écrêter les crues, même ci ce n’est pas leur rôle principal ?
> >
> > - Où trouverons -nous de l’eau en cas de sécheresse, lorsque les 20
> > millions de M3, auront disparus?
> >
> > - Quelles seront les indemnités pour les loueurs de gîte, chambres
> > d’hôte, gîtes de pêche et les pêcheurs locaux sans les lacs ?
> >
> > Vouloir être exemplaire en cassant un grand barrage, au niveau
> > mondial, n’a rien de valorisant, quand les coûts ne sont pas maitrisés,
> > que les conséquences sont fortes hasardeuses et que pour ce faire on
> > dilapide l’argent des citoyens sans en avoir leur accord.
> >
> > Dans le Sud-Manche, Les écologistes préconisent d’araser deux barrages
> > qui produisent de l’énergie renouvelable, qui peuvent être très
> > réactifs en cas de besoin, (ce qui n’est pas le cas du nucléaire, ni des
> > éoliennes, ni du photovoltaïque…) qui écrêtent les crues, qui en 1976
> > ont servi de réserve d’eau… alors que nos voisins reconstruisent des
> > barrages, certains contre les inondations et d’autres pour alimenter
> > des villes en eau potable.
> >
> > Mme La Préfète, avant que ces situations ne deviennent catastrophiques,
> > prenez le temps d’analyser, de chiffrer et de trouver des solutions
> > adaptées.
> >
> > Dans l’attente que le bon sens l’emporte, je vous prie d’agréer, Mme la
> > Préfète, mes déférentes salutations.
> >
> >
> > Joël Malle

Rédigé par jojo

Publié dans #Nos actions-Nos manifestations

Repost 0
Commenter cet article